Crédit : AFP

Canadiens

Les cinq meilleurs gardiens substituts des Canadiens depuis 2000

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le métier de gardien substitut n’est pas toujours facile. Et c’est encore plus vrai dans un marché comme Montréal, où les partisans sont de véritables passionnés. Malgré ce contexte, certains ont rendu de précieux services aux Canadiens, à commencer par Antti Niemi en 2017-2018. 

Pour établir ce palmarès des meilleurs gardiens auxiliaires des Canadiens depuis 2000, les athlètes considérés ont été classés par taux d’efficacité au cours d’une saison donnée. Ils doivent par ailleurs avoir disputé de 15 à 25 matchs lors de ladite campagne, ce qui exclut évidemment l’époque où les Carey Price, Jaroslav Halak et Cristobal Huet se partageaient le filet. 

1 – Antti Niemi (2017-2018) 

S’il éprouve davantage de difficultés cette saison, Antti Niemi arrive au sommet parmi les gardiens auxiliaires ayant connu une brillante campagne avec le Tricolore. En 2017-2018, malgré une saison de misère pour le Canadien, le Finlandais avait affiché un excellent taux d’efficacité de ,929 durant ses 19 présences devant le filet. Il avait par ailleurs présenté un dossier de 7-5-4 et une moyenne de buts alloués de 2,46. 

2 – Jeff Hackett (2002-2003) 

À l’époque, Jeff Hackett devait simplement appuyer José Théodore dans son travail. Or, il faisait si bien que le Canadien avait jugé bon de l’échanger, en janvier, aux Sharks de San Jose en retour de l’attaquant Nicklas Sundstrom et d’un choix de troisième tour au repêchage de 2004. Les Sharks avaient toutefois joué un vilain tour au Canadien en envoyant immédiatement Hackett aux Bruins de Boston. En 18 matchs avec le CH cette saison-là, le gardien ontarien avait affiché une moyenne de 2,54 et un taux de ,926. Il a connu beaucoup moins de succès à Boston. 

3 – Mathieu Garon (2003-2004) 

Le Québécois Mathieu Garon était particulièrement efficace en 2003-2004, servant alors d’auxiliaire à Théodore. Il avait ainsi conservé une moyenne de 2,27 et un taux de ,921 en 19 présences devant la cage du Canadien. De quoi satisfaire l’entraîneur-chef qui était... Claude Julien. 

4 – Alex Auld (2010-2011) 

Le passage d’Alex Auld à Montréal se résume à une seule saison. Force est d’admettre qu’il avait accompli du bon travail derrière Carey Price, en 2010-2011. Ayant pris part à seulement 16 rencontres, Auld avait conclu la campagne avec une fiche de 6-2-2, une moyenne de 2,64 et un taux de ,914. 

5 – Peter Budaj (2011-2012) 

Particulièrement efficace lors de la saison 2011-2012, avec un taux d’arrêts de ,913, Peter Budaj a connu trois bonnes campagnes avec le Canadien. Il mérite pleinement de figurer dans ce palmarès. Au total, le Slovaque aura participé à 54 parties dans l’uniforme du CH, ayant maintenu un dossier de 23-16-9, une moyenne de 2,47 et un taux de ,910.