Crédit : JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

LHJMQ

Kurashev heureux de terminer la saison à Québec

Publié | Mis à jour

QUÉBEC – Meilleur buteur du plus récent Championnat mondial junior tenu à Vancouver et à Victoria sous les couleurs de son pays et assuré de terminer son stage dans la LHJMQ avec les Remparts de Québec, Philipp Kurashev ne peut rien demander de plus pour être aux anges. Sauf peut-être une chose.

Le talentueux attaquant suisse des Diables rouges, élu sur l’équipe d’étoiles du tournoi grâce à une récolte de six buts et une passe en sept rencontres, digère encore mal l’exclusion du podium de son pays à la suite d’un revers de 5 à 2 aux mains de la Russie dans le match pour l’obtention de la médaille de bronze, samedi dernier.

Les Suisses s’étaient inclinés précédemment en demi-finale contre les Finlandais, les éventuels médaillés d’or.

«Je suis très heureux d’avoir été choisi sur l’équipe d’étoiles, mais j’aurais été plus content si on avait été en mesure de remporter une médaille, surtout parce qu’on était très proches de réussir. Dans ce tournoi, ce n’est pas un tournoi où la fatigue entre en ligne de compte parce que tu as tellement d’adrénaline. L’exécution n’était pas là. On en avait juste pas assez pour gagner», a résumé Kurashev avant la rencontre de mercredi soir, face aux Olympiques de Gatineau, qui marquait son retour dans l’uniforme québécois.

Heureux à Québec

Si Kurashev n’est pas «passé proche» d’être échangé en dépit des rumeurs, selon le grand patron des Remparts Patrick Roy, le principal intéressé s’est dit soulagé de terminer sa carrière junior dans la ville qui l’a accueilli il y a deux ans et demi. En 33 matchs cette saison, il revendique 18 buts et 25 mentions d’aide, pour 43 rencontres.

«J’aime jouer ici à Québec, j’aime la ville et c’est l’endroit où je veux jouer, peu importent les rumeurs et ce que certaines personnes pouvaient dire. Je suis content d’être ici et d’entamer la deuxième moitié de saison», a souligné le patineur de 19 ans, qui n’a pas perdu sa timidité pendant son séjour dans l’Ouest canadien.

Des nouveaux visages

Une deuxième moitié de campagne sous le signe du renouveau à la suite de la quinzaine de transactions réalisées par l’état-major en l’absence du meilleur joueur de l’équipe. Huit nouveaux visages. À ce sujet, l’assistant au nouveau capitaine Étienne Verrette devait presque se pincer en se promenant dans le vestiaire mercredi matin pour se convaincre qu’il ne rêvait pas !

«C’était plutôt bizarre ce matin (mercredi) de marcher dans le vestiaire et de voir tous ces nouveaux joueurs. Les choses sont comme elles sont et ça continue pour nous», a lancé Kurashev.

Et que peut-on lui souhaiter pour le reste du calendrier régulier ? En deux ans, l’Helvète n’a jamais franchi le premier tour éliminatoire. «Je veux faire de mon mieux et je veux aider le plus possible l’équipe à gagner et je suis certain que si on travaille fort, on y arrivera.»