Canadiens c Panthers

Crédit : Pierre-Paul Poulin / Le Journal de Montréal

LNH

Jonathan Huberdeau montré du doigt par Bob Boughner

Publié | Mis à jour

Jonathan Huberdeau ainsi que deux autres gros canons des Panthers de la Floride, Keith Yandle et Mike Hoffman, ne sont pas dans les bonnes grâces de l’entraîneur-chef Bob Boughner.

Les trois joueurs ont été cloués au banc pendant toute la troisième période de la défaite de 5 à 1 contre les Penguins, mardi soir à Pittsburgh.

Et Boughner n’a pas mâché ses mots après la rencontre.

«Ils n’étaient pas prêts à jouer, a-t-il lancé au site de la Ligue nationale de hockey. Ils n’ont pas eu une bonne exécution. Ils nous ont coûté des buts et ils n’ont pas travaillé assez fort.»

«Je suis déçu pour nos joueurs de soutien, pour nos jeunes, qui ont tout donné, a-t-il aussi laissé tomber au quotidien "Miami Herald". Ce n’était pas le cas pour les gars sur qui tu comptes tous les soirs, ceux qui sont grassement payés.»

«J’allais utiliser les joueurs qui voulaient jouer.»

Inacceptable

Huberdeau, Yandle et Hoffman ont conclu la rencontre avec un différentiel de - 3. Ils étaient tous sur la glace pour les deux buts des Penguins inscrits en désavantage numérique.

«C’est inacceptable de concéder deux buts quand tu es en avantage numérique, a dit Boughner. [...] Ces gars sont bons avec un homme en plus depuis le début de la saison, mais [mardi] nous avions besoin d’eux, car nous sommes dans une course aux séries et deux ou trois d’entre eux n’ont pas répondu à l’appel.»

Huberdeau est le meilleur pointeur des Panthers avec 46 points, dont 11 filets, en 41 matchs, tandis que Hoffman pointe au troisième rang (38 points). Yandle est quant à lui le défenseur le plus productif offensivement de l’équipe avec 35 points.

Les Panthers, qui ont perdu leurs trois derniers matchs, ont un retard de 10 points sur le Canadien et la dernière place donnant accès aux éliminatoires dans l’Association Est.

Roberto Luongo a lui aussi subi le courroux de son entraîneur, lui qui a cédé sa place à James Reimer après avoir failli quatre fois sur 16 lancers. Son vis-à-vis, Matt Murray, a repoussé 36 rondelles.

«Il faut donner le crédit à leur gardien, il a bien joué. Pas le nôtre», a indiqué Boughner.