LNH

«Je n'étais pas d'accord lorsqu'on m'a laissé de côté» -David Perron

Publié | Mis à jour

David Perron est un homme persévérant. Il l'a d'ailleurs prouvé à de nombreuses reprises au cours de sa carrière, ayant notamment emprunté un chemin atypique pour atteindre la LNH. 

Tout récemment, le joueur natif de Sherbrooke a de nouveau dû faire preuve de caractère. Son entraîneur, Craig Bérubé, a décidé de le laisser de côté le 9 décembre dernier lors d'un match contre les Canucks de Vancouver. 

La réponse de Perron? Une séquence de huit matchs avec au moins un point depuis cette fameuse rencontre.

«Ce n'était pas plaisant d'être laissé de côté. Je n'étais pas d'accord avec cette décision. Heureusement, Craig et moi avons discuté depuis cette journée et il me donne maintenant plus de temps de glace. C'est évidemment plus facile de produire en de telles circonstances.»

L'attaquant est d'ailleurs en voie de marquer 30 buts pour la première fois de sa carrière. 

Une saison difficile pour les Blues

Au niveau collectif, toutefois, c'est beaucoup plus ardu. Les Blues occupent présentement l'avant-dernier rang de l'Association de l'Ouest. 

«C'est sûr que ce n'est pas agréable d'être dans le bas du classement. Dans le vestiaire, on se console en se disant qu'on a quelques matchs en main sur les équipes devant nous. Il faut simplement remporter ces matchs.» 

Un match important contre les Canadiens

Vous avez donc compris que le match de demain contre les Canadiens est très important pour les Blues. 

Comment David Perron le voit-il, ce duel? 

«C'est sûr que c'est toujours plaisant pour moi de jouer contre Montréal, mais honnêtement, c'est la victoire qui m'importe. Lors de nos 8 derniers matchs, nous avons dominé notre adversaire au chapitre des tirs au but. Nous devons continuer d'appliquer ce genre de pression et nous finirons pour en sortir gagnants.»

Voyez l'entrevue complète accordée par David Perron à TVA Sports dans la vidéo ci-dessus.