Carey Price

Photo : Carey Price Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Carey Price renonce au match des étoiles

Publié | Mis à jour

Carey Price a finalement décidé de faire l’impasse sur la classique des étoiles. Invité pour la septième fois à cet événement, le gardien du Canadien ne se rendra donc pas à San Jose à la fin du mois.

Cette volte-face survient quelques jours après que le gardien de 31 ans eut indiqué qu’il comptait bel et bien prendre part à ce week-end annuel.

«Ce matin, j’ai rencontré Carey et nos médecins pour savoir ce qui était exactement le mieux pour lui à court et à long terme. À la lumière de nos discussions, on a convenu qu’il était mieux pour lui et l’organisation de prendre ce temps pour se reposer», a déclaré Marc Bergevin en point de presse.

On se rappellera que Price a raté le périple de trois matchs entre Noël et le jour de l’An en raison d’une inflammation (mot qu’a confirmé Bergevin) qu’il a traînée, apparemment, au cours des sept semaines précédentes.

«Comme il s’agit d’une blessure récurrente, nous voulons nous assurer qu’il soit bien reposé et en santé pour la deuxième moitié de saison», a indiqué le directeur général du Canadien.

Long repos

Bergevin n’a pas voulu préciser si son gardien avait été difficile à convaincre. Toutefois, c’est une décision qui allait de soi, compte tenu de l’importance de Price pour le Canadien et de l’investissement que l’équipe a placé en lui.

«Il aurait aimé ça y aller, mais il comprend très bien la situation. Il comprend que son équipe, le Canadien de Montréal, c’est ce qu’il y a de plus important pour lui», a raconté Bergevin.

Maintenant, il faut savoir qu’un règlement de la LNH stipule qu’un joueur qui refuse de participer au week-end des étoiles doit être suspendu du match précédant ou suivant cette classique.

Logiquement, Price devrait opter pour la rencontre du 23 janvier face aux Coyotes de l’Arizona. Ainsi, il bénéficierait de deux semaines complètes de repos entre la visite des Flyers de Philadelphie (19 janvier) et celle des Devils du New Jersey (2 février).

Cela dit, il semble que ce n’est pas l’option que choisira le Canadien.

«On a deux matchs en autant de soirs au retour du match des étoiles. Ce sera probablement l’une de ces deux joutes-là», a indiqué Bergevin.

Une première depuis 2003

Le forfait de Price forcera la direction des opérations hockey de la LNH à trouver un autre gardien pour représenter la section Atlantique. Andrei Vasilevskiy semble le choix tout indiqué.

Par ailleurs, à moins que Shea Weber ne remporte le vote populaire de «La sélection ultime», le Canadien ne sera représenté par aucun joueur.

Ce serait la première fois depuis 2003 qu’aucun joueur du CH n’est présent à cette classique. À l’époque, Saku Koivu avait été sélectionné, mais il était blessé au moment de la pause des étoiles. Deux ans plus tôt, en 2001, aucun joueur du Tricolore n’avait été invité.