Canadiens

Bergevin ne veut pas de «joueur de location»

Publié | Mis à jour

Les Canadiens connaissent jusqu’ici une saison au-delà des attentes de la plupart des observateurs et si une présence en séries éliminatoires est tout à fait envisageable à ce point-ci, il est hors de question pour Marc Bergevin de renforcer son équipe dans les prochaines semaines en hypothéquant son avenir.

«Je ne crois pas que j'irai sur le marché des "joueurs de location"», a mentionné le directeur général de l’équipe, lundi, lors de son adresse mensuelle aux médias montréalais.

«Personne (parmi les DG de la ligue) n'a encore commencé à parler de transactions, généralement, ça s'active vraiment de 7 à 10 jours avant la limite», a-t-il précisé.

«Je ne donnerai pas un premier choix pour obtenir un joueur de location. Ça n'arrivera pas», a-t-il réitéré.

Par contre, si jamais un joueur du CH peut devenir une option pour une autre formation de la LNH qui veut se renforcer à la date limite des transactions, il tendra l’oreille.

Un repos pour Price

Quand au gardien Carey Price, dont on a appris qu’il ne participera finalement pas au Match des étoiles à la fin du mois, Bergevin a indiqué qu’il était préférable qu’il profite de cette fin de semaine pour se reposer.

«Basé sur ce qu'on a discuté, c'était mieux pour lui et pour l'organisation qu'il prenne un temps de congé», a-t-il indiqué au sujet du gardien qui a été aux prises avec certains pépins physiques dernièrement.

«Pour lui, c'est un honneur d'être choisi et toute les années où il a été choisi, il y a participé. Il aurait probablement aimé y aller mais le Canadien est ce qu'il y a de plus important pour lui (...) Il comprend, et il accepte.»

«Les cinq jours de congé vont l'aider pour le sprint final de la saison», a également mentionné Bergevin.

Un avenir prometteur

Bergevin semble avoir bien apprécié ce qu’il a vu des espoirs du CH au Championnat mondial de hockey junior.

Sur place, il a assisté à la consécration de l’Américain Ryan Poehling, qui a été nommé joueur par excellence du tournoi en vertu d’une récolte de cinq buts et huit points en sept parties et d’une médaille d’argent. Le défenseur russe Alexander Romanov a quant à lui été désigné meilleur défenseur de la compétition.

Le gardien américain Cayden Primeau, l’attaquant canadien Nick Suzuki et son compatriote Josh Brook (défenseur), tout comme l’attaquant finlandais Jesse Ylonen ont également bien fait.

«L’année dernière, [Poehling] a eu un bon championnat à Buffalo, et cette année il est passé à un autre niveau», a-t-il admis.

Il compte d’ailleurs entamer des discussions contractuelles avec le jeune homme, choix de premier tour de l’équipe en 2017, dans les prochains mois.

«Il est de plus en plus proche de devenir pro, a-t-il souligné. Je veux le laisser finir son année universitaire et on va avoir une discussion avec lui après.»

Schlemko doit retrouver son élan

Le DG a également commenté le cas de David Schlemko. Le vétéran défenseur a été soumis au ballottage en journée, lundi, et s’il n’est pas réclamé, il devra se rapporter au Rocket de Laval dans la Ligue américaine.

Bergevin estime que Schlemko n’a jamais été en mesure de jouer comme il en est capable depuis qu’il est à Montréal en raison des nombreuses blessures qu’il a subies.

«En ce moment, on a des jeunes comme (Brett) Kulak et (Victor) Mete qui performent bien et je veux les garder à Montréal, a-t-il également indiqué. David a besoin, s'il n'est pas réclamé, d'aller à Laval et retrouver son jeu.»

Bergevin persiste d’ailleurs à voir un avenir à Montréal pour l’attaquant Charles Hudon, qui a vu plusieurs des derniers matchs à partir de la passerelle.

«Charles va avoir l'occasion d'entrer dans l'alignement et ce sera à lui de prendre charge et de s'assurer d'y rester. On a besoin de profondeur. (...) Hudon est un jeune joueur qui a du potentiel et qui va rester à Montréal pour l'instant.»

Enfin, du caractère

Le «caractère» a souvent manqué au CH l’an dernier et Bergevin a été le premier à l’admettre... et il l’a fait souvent.

Cette année, du «caractère», il y a en a, a-t-il observé.

«Ce que j'aime beaucoup, c'est le caractère. Cette année, il y a eu beaucoup de joutes où on est revenus de l'arrière», a-t-il illustré

«Chapeau aux joueurs et aux entraîneurs. On est repartis à zéro et je pense qu'on va dans la bonne direction. On a pris le virage jeunesse et avec ce que j'ai vu à Vancouver, je pense que l'avenir du Canadien est prometteur.»