Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

Alouettes

Hugo Richard signe avec les Alouettes de Montréal

Publié | Mis à jour

Hugo Richard poursuivra sa carrière avec les Alouettes de Montréal.

Joueur autonome au terme de sa carrière universitaire qu’il a conclue de brillante façon en menant le Rouge et Or de l’Université Laval au titre de la Coupe Vanier le 24 novembre dernier face aux Mustangs de Western dans un gain de 34 à 20, le quart-arrière a signé une entente d’un an plus une année d’option.

«Je suis vraiment content et super excité, a exprimé Richard. Je demandais une opportunité de démontrer ce que je pouvais faire et ça repose maintenant entre mes mains. Le contexte avec les Alouettes est favorable alors qu’il n’y a pas de quart-arrière établi depuis plusieurs années comme c’est le cas dans d’autres équipes.»

«On m’a dit que j’aurais la chance de me développer comme quart-arrière, poursuit le joueur par excellence de la Coupe Vanier. On m’a dit que je serais utilisé dans les situations de courts gains ou à la porte des buts. On m’a aussi parlé de la possibilité d’être utilisé dans une formation wildcat. J’ai hâte de commencer à me préparer et d’étudier le livre de jeux.»

«Je ne m’en vais pas à Montréal dans l’optique de produire dans trois ou quatre ans, ajoute le pivot de 6 pi 2 po et 225 lb. Si je veux obtenir un deuxième contrat, je devrai faire mes preuves rapidement. Ça va demander beaucoup de travail et de concentration, mais je suis prêt à investir le temps nécessaire.»

Ouvrir des portes

Richard croit que la prochaine convention collective de la Ligue canadienne de football (LCF) l’a aidé. «C’est fort possible que les quarts-arrière soient inclus dans le ratio de joueurs canadiens lors de la prochaine convention collective, et certaines équipes ont peut-être décidé d’anticiper le mouvement, a-t-il expliqué, mouvement qui ouvrira beaucoup de portes s’il se produit surtout que deux bons quarts-arrière (Michael O’Connor et Chris Merchant) seront disponibles au repêchage cette année.»

Fred Weinrauch est très heureux de la tournure des événements. «Hugo est très excité et je suis content pour lui qu’il obtienne une chance d’évoluer comme quart-arrière, a raconté son agent. Il aura l’opportunité de se battre pour le poste de numéro trois. Il aura la chance de se battre pour un poste et cela aurait été plus difficile ailleurs.»

Discussions

Calgary, Hamilton et Ottawa avaient démontré un certain intérêt, mais les trois formations voulaient attendre après le camp d’évaluation de mars à Toronto avant de lui offrir quelque chose de concret. Il était acquis que Richard puisse participer à au moins un entraînement privé avant que les Alouettes n’entrent dans la danse et lui offrent un contrat.

«Les discussions n’ont duré que 36 heures, a indiqué Weinrauch. J’ai communiqué avec le DG (Kavis Reed) pour lui parler d’un autre joueur et je lui ai glissé le nom de Hugo par la même occasion étant donné que les Alouettes avaient libéré Drew Willy. Je ne représente Hugo que depuis trois semaines. Je ne le connaissais pas du tout et je me suis renseigné à son sujet auprès d’anciens coéquipiers (Marco Dubois et Jean-Philippe Bolduc) que je représente. C’est un jeune intelligent qui sera bientôt ingénieur.»

En cinq saisons à Laval, Richard a présenté une fiche de 46 victoires, dont deux à la Coupe Vanier, et sept défaites. En saison régulière, il a lancé pour 10 271 verges.