Crédit : AFP

Tennis

Un 1er titre pour Eugenie Bouchard en double

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Vaincue en quart de finale en simple, la Québécoise Eugenie Bouchard a tout de même commencé sa saison avec panache, car elle a remporté le premier titre de sa carrière en double, dimanche, à Auckland, en Nouvelle-Zélande.

Avec sa partenaire américaine Sofia Kenin, Bouchard a eu le meilleur sur Taylor Townsend, des États-Unis, et la joueuse locale Paige Mary Hourigan, l’emportant 1-6, 6-1 et 10-7 en finale. Le duo gagnant a eu besoin d’une heure pour triompher.

Appuyée par l’entraîneur Michael Joyce, l’ancienne numéro 5 mondiale en simple semble de plus en plus en confiance et les derniers jours devraient lui permettre d’envisager les prochaines semaines avec optimisme. Cette victoire est de bon augure pour «Genie» à une semaine des Internationaux d’Australie, qui commenceront le 13 janvier.

En simple, la 87e joueuse mondiale s’était inclinée contre l’Allemande Julia Georges et sa participation à ce tournoi lui permettra de grimper autour du 78e rang mondial.

«Je suis vraiment heureuse que mon vrai travail soit le tennis. J'apprécie ce sport plus que toute autre chose. Je n'ai que 24 ans, alors je pense avoir le temps de continuer à m'améliorer et à faire plusieurs bonnes choses au tennis. Je pense que la fin de l'année [2018] a été un tournant pour moi et je veux continuer sur cette lancée», avait-elle mentionné au média néo-zélandais Newshub avant le début de la Classique ASB d’Auckland.

Du succès seule et en duo

Bouchard a gagné sa part de rencontres depuis les Internationaux des États-Unis 2018. Entre autres, à son dernier tournoi de la saison passée, elle a obtenu six gains consécutifs au Luxembourg en franchissant les qualifications pour se rendre éventuellement en demi-finale, où la même Georges l’a vaincue.

En double, la Québécoise peut aussi aborder ses matchs avec confiance, puisqu’elle a atteint les quarts de finale de la Coupe Rogers en août dernier, aux côtés de l’Américaine Sloane Stephens. Les deux joueuses avaient également disputé la finale 2017 à Washington, tandis que Bouchard avait aussi joué au tour ultime au Luxembourg en compagnie de la Belge Kirsten Flipkens.

En date du 31 décembre, elle occupait le 297e échelon de la spécialité.

Maintenant, il reste à voir si Bouchard pourra bâtir sur ses récents succès. Après les Internationaux d’Australie, premier Grand Chelem de la campagne, elle doit en principe prendre part au tournoi de Newport Beach.

À Melbourne, elle pourrait récolter plusieurs points WTA si elle parvient à faire mieux qu’en 2018, lorsqu’elle avait subi l’élimination au deuxième tour.