FBL-ESP-LIGA-REAL MADRID-REAL SOCIEDAD

Crédit : AFP

Soccer

Le Real trébuche lors de la fête des Rois

AFP

Publié | Mis à jour

Le jour des Rois plombe le Real Madrid: battu par la Real Sociedad 2-0, le onze merengue a perdu gros dimanche en Championnat d'Espagne et risque de laisser s’échapper le leader Barcelone, dont les dauphins Atlético Madrid et Séville se sont neutralisés (1-1).

En infériorité numérique au stade Santiago-Bernabeu, le Real a concédé ce qui est déjà sa sixième défaite de la saison en Liga après seulement 18 journées. Le onze de Santiago Solari (5e, 30 pts) stagne à sept longueurs du Barça (1er, 37 pts), en déplacement à Getafe en soirée pour tenter de décrocher le titre honorifique de champion d'hiver.

En l'état, c'est le club catalan qui a tiré la fève lors de l'Épiphanie, cette fête très importante en Espagne où les Rois Mages apportent des cadeaux aux enfants: l'Atlético (2e, 35 pts) et Séville (3e, 33 pts) n'ont pu faire mieux qu'un nul, Antoine Griezmann ayant répondu à son compatriote français Wissam Ben Yedder.

Pas de fête, en revanche, au Real Madrid, battu à domicile par la Real Sociedad pour la première fois depuis 2004. L'équipe merengue se voit doublée ce week-end par Alavés (4e, 31 pts) et de plus en plus distancée pour la course au titre.

Déjà critiqué pour le nul concédé à Villarreal jeudi (2-2), Solari semble déjà fragilisé malgré la conquête en décembre du Mondial des clubs: impair de communication samedi avec une déclaration violant le sacro-saint dogme madrilène de la victoire («Il ne faut pas sous-estimer les matches nuls»), puis défaite à domicile dimanche.

Vinicius intenable, en vain

Le scénario du match a été cruel pour le camp merengue avec un penalty précoce qui a mis sous pression le triple champion d'Europe en titre: faute grossière de Casemiro sur Mikel Merino et transformation en force de Willian José, ancien attaquant de la réserve du Real (3e).

Il y a eu ensuite plusieurs occasions franches des Madrilènes, notamment du prodige brésilien Vinicius, intenable: décalage pour Karim Benzema qui croise trop sa frappe (10e), frappe sur le gardien (15e), slalom à l'entrée de la surface et tir qui frôle le cadre (51e)...

Quant à Lucas Vazquez, il a expédié un centre tir sur le poteau (45e) avant d'être bêtement exclu pour un second carton jaune (61e), laissant ses partenaires à dix contre onze. Symbole de la frustration madrilène, le Ballon d'Or Luka Modric a même écopé d'un carton jaune pour contestation (75e)...

Dans une fin de match échevelée, le Real a eu des occasions d'égaliser (48e, 53e, 66e), en vain, et aurait pu bénéficier d'un penalty pour un contact apparent entre Vinicius et le gardien adverse.

Le bijou de Griezmann

Mais l'arbitre n'a pas bronché et Ruben Pardo a plombé un peu plus le club madrilène avec une tête impeccable au bout d'une contre-attaque (83e). De quoi offrir un excellent début de mandat à Imanol Alguacil, appelé sur le banc de la Real Sociedad pendant la trêve pour tenter de redresser l'équipe.

Ce revers est d'autant plus rageant pour le Real Madrid qu'il n'a pas profité du partage des points entre l'Atlético et Séville un peu plus tôt dimanche.

Au stade Sanchez-Pizjuan, un bijou d'Antoine Griezmann sur coup franc (45e) a permis aux «Colchoneros» de faire jeu égal face aux Andalous, qui avaient ouvert le score par Wissam Ben Yedder d'une frappe en pivot (37e).

Les deux attaquants français comptent respectivement huit et neuf buts dans cette Liga.

L'ancien Toulousain aurait d'ailleurs pu faire la différence s'il n'avait pas trop croisé sa frappe (69e) ou perdu son duel avec le gardien madrilène Jan Oblak (39e).

Mais Griezmann s'est chargé de maintenir l'Atlético à flot avec un match plein de générosité. Et lui aussi a raté une balle de match en butant sur le portier sévillan Tomas Vacik (82e), également très en vue.

Coupe de France: Marseille éliminé, Monaco passe

La crise continue à Marseille, éliminé de la Ligue Europa et pas au mieux en Championnat, après sa sortie en 32e de finale de la Coupe de France, battu 2-0 par des pensionnaires de D4, dimanche, alors que l'AS Monaco de Thierry Henry a arraché son ticket pour le tour suivant devant une équipe amateure.

L'OM en est désormais à sept matches consécutifs sans gagner, toutes compétitions confondues. Dimanche, ils ont été sans âme face à Andrézieux et rejoint les autres équipes de l'élite déjà sorties par des équipes de divisions inférieures: Nîmes, Angers et Montpellier.

En revanche, Lyon, 3e du Championnat de France, s'est facilement qualifié pour les 16e de finale en allant battre 2 à 0 les amateurs de Bourges.

Le Paris SG, triple tenant du trophée, joue dimanche soir à Lorient contre les amateurs de Pontivy.

Coupe d'Angleterre: Manchester City déroule, Leicester «out»

Manchester City, qui restait sur une victoire importante face au leader de Premier League Liverpool (2-1), s'est promené devant Rotherham, pensionnaire de D2, étrillé 7 à 0 grâce notamment à un nouveau but de Sané, décisif contre les Reds, dimanche au 3e tour de la Coupe d'Angleterre, alors que Leicester a été sorti par Newport County (D4) 2 à 1.

Sept buteurs différents se sont illustrés pour City, le champion d'Angleterre, dans une équipe où Pep Guardiola avait effectué huit changements par rapport à celle victorieuse des Reds. Parmi eux, Sterling, Jesus et Mahrez ont marqué.

Outre Leicester, champion d'Angleterre en 2016, Fulham, l'avant-dernier qui lutte contre la relégation en D2, a subi une himiliation en étant éliminé par Oldham Athletic, un club de D4 également, qui, mené 1-0, a su trouver les ressources pour l'emporter en fin de match 2-1.

En revanche, pas de problème pour Watford qui a fait respecter la hiérarchie en allant gagner 2-0 chez les amateurs de Woking.

Dernier match lundi, avec Liverpool en visite à Wolverhampton.