Lutte

Un nom important de la lutte québécoise n’est plus

Agence QMI

Publié | Mis à jour

L’ancien lutteur québécois Michel Lamarche, connu entre autres sous les noms d’Alexis Smirnoff et de Michel «Justice» Dubois, est décédé à l’âge de 71 ans, samedi.

D’après le descripteur de la chaîne TVA Sports Pat Laprade, il est mort à Atlanta des suites d’une défaillance rénale reliée à des problèmes de diabète.

Ex-membre de la World Wrestling Federation (WWF), Lamarche a réalisé un beau parcours en lutte professionnelle, notamment grâce à son entraîneur Édouard Carpentier. Il a effectué ses débuts en 1970 en incarnant «Justice», un personnage qui se voulait un clin d’œil à la célèbre famille montréalaise Dubois, reconnue pour ses nombreux ennuis avec la justice.

De 1970 à 1974, il s’est retrouvé dans le même ring que les Johnny Rougeau, Maurice «Mad Dog» Vachon, Abdullah the Butcher et Carpentier, entre autres.

«Les choses roulaient bien pour moi à cette époque. Ma capacité à m’exprimer en français faisait réagir la foule», avait mentionné Lamarche lors d’une entrevue avec SLAM! Sports en 1999.

Celui ayant pris sa retraite en 1988 a évolué en sol américain à partir de 1974 et trois années plus tard, il est devenu Alexis Smirnoff – un Russe plutôt antipathique - au sein d’une fédération de San Francisco. À cet endroit, il a décroché le titre des États-Unis aux dépens du Québécois Pat Patterson (de son vrai nom Pierre Clermont), en plus d’en découdre avec The Sheik, Roddy Piper, Jimmy Snuka et Sergent Slaughter.

Lamarche a également lutté au Japon avant de revenir en Amérique du Nord. Il a ensuite disputé plusieurs combats à la WWF lors de la décennie 1980.