LNH

Si Tim Hunter avait été Québécois...

Publié | Mis à jour

Notre chroniqueur Michel Bergeron a décidé d’en remettre sur le cas de l’entraîneur d’Équipe Canada junior, Tim Hunter, quelques jours après l’élimination de l’équipe aux mains de la Finlande au Championnat mondial junior.

Déplorant que l’attention ait été tournée vers le capitaine Maxime Comtois à la suite de la défaite, «Bergy» estime qu’il en aurait été tout autrement si Hunter avait été québécois : c’est plutôt lui qui aurait reçu tout le blâme au Canada.

«Si c’était un entraîneur québécois qui avait terminé au sixième rang du tournoi, est-ce qu’on parlerait du capitaine? Non, on parlerait de l’entraîneur qui a manqué le bateau», a affirmé «Bergy» durant sa chronique «Sans filet», samedi.

Voyez le segment complet dans la vidéo ci-dessus.

 

Sujets