FBL-EUR-C1-BRUGGE-ATLETICO

Crédit : AFP

MLS

Top 10 : le prochain coup de circuit en MLS

Publié | Mis à jour

La MLS est connue, depuis plusieurs années, pour être une destination prisée des vedettes du soccer européen qui atteignent les 30 ans.

Si la ligue et ses clubs tentent, avec un certain succès d’ailleurs, de modifier cette tendance, il reste qu’obtenir une «ancienne gloire» qui a encore deux ou trois ans de bon soccer dans les jambes peut parfois relancer une équipe.

Les exploits de Wayne Rooney, arrivé à 32 ans avec D.C. United l’été dernier, en sont un exemple probant. L’ancien de Manchester United, qui aurait pu facilement se trouver du travail en Angleterre, est venu tout casser en MLS, propulsant un club de fond de classement jusqu’en éliminatoires. Il a aussi mis plusieurs derrières dans les sièges du tout nouveau Audi Field.

Il y a lieu de dire la même chose de la venue de l’Allemand Bastian Schweinsteiger avec le Fire de Chicago en 2017.

Qui plus est, comme les cas de Rooney et «Schweini» le démontrent, ces joueurs choisissent désormais la MLS au début de la trentaine plutôt qu’à la fin. Zlatan Ibrahimovic, qui a 37 ans, est sans doute l’exception, mais le Suédois possède un tel niveau que son âge importe peu.

Bref, il y aura encore, dans les prochaines années, des stars étrangères qui viendront fouler les pelouses de la MLS pour y terminer leur carrière. Cette tendance n’est pas morte et honnêtement, c’est une bonne chose. Il suffit d’en parler aux partisans de D.C. United... ou même à ceux de l’Impact, qui ont adoré Didier Drogba en 2015 et 2016, dernières années où le club montréalais a été des éliminatoires de la Coupe MLS.

Et sans plus tarder, voici une liste de dix gros noms qui pourraient être tentés par la MLS dans les prochaines années :

1 – Antoine Griezmann

Pardon? L’attaquant français a beau n’avoir que 27 ans et être au sommet de son sport à la suite de son sacre à la Coupe du monde, il a souvent répété, particulièrement au cours de la dernière année, qu’il aimerait un jour jouer en MLS. À un point tel qu’il y a lieu de croire qu’il y ferait le saut immédiatement après avoir complété son séjour avec l’Atletico Madrid. Il se voit y atterrir au début de la trentaine.

Est-ce que ce serait dès 2021? «Grizi», un grand amateur de basketball de la NBA, adore les États-Unis, en particulier les villes de Miami et de Los Angeles. Il a d’ailleurs indiqué qu’il répondrait par l’affirmative si David Beckham devait l’inviter à se joindre à son club, qui fera ses débuts en MLS lors de la saison 2020. Beckham lui a rendu la pareille peu après, insistant sur le fait qu’il admire le Français et qu’il serait très heureux de l’embaucher un bon jour au sein de l’Inter Miami CF.

Griezmann en MLS? Ça paraît fou, mais cela n’est sans doute qu’une question de temps.

TOPSHOT-FBL-WC-2018-MATCH64-FRA-CRO
Crédit photo : AFP

 

2 – Mario Balotelli

L’attaquant de 28 ans, un ancien de Manchester City et des deux clubs de Milan, a été lié par la rumeur à l’Union de Philadelphie, l’automne dernier, mais le club américain a ensuite tout démenti. D.C. United aurait aussi été sur sa piste au printemps, avant de finalement jeter son dévolu sur Wayne Rooney.

Il demeure que l’enfant terrible du soccer italien, suprêmement doué mais enclin aux écarts de conduite, pourrait être intéressé par un passage à l’Ouest. Possédant un contrat avec Nice, en Ligue 1, jusqu’à la fin de la présente saison, il se cherchera certainement un club à partir du printemps prochain, puisque avec seulement 10 présences sur la pelouse jusqu’ici en 2018-2019, il y a fort à parier qu’il ne voudra pas renouveler avec le club français. Déjà que s’entendre pour y revenir cette année a semblé être un processus douloureux. 

Avec Balotelli, c’est tout ou rien. Soit il illumine le match, soit il exaspère. Le club de MLS qui l’obtiendra, si cela se produit, aura intérêt à bien l’entourer. Mais si la mayonnaise prend, il sèmera la destruction dans les défenses de la ligue et deviendra rapidement l’une de ses plus grandes stars. Un rôle qu’il embrassera passionnément.

FILES-FBL-BALOTELLI-POLITICS
Crédit photo : AFP

 

3 – Atiba Hutchinson

À la différence des deux athlètes précédents, Hutchinson, nommé six fois joueur de l’année au Canada durant sa carrière, est dans la mi-trentaine. Mais celui qui évolue pour Besiktas, en Turquie, demeure un excellent milieu de terrain qui pourrait facilement donner une ou deux bonnes années à une équipe de la MLS.

Il est certain que toutes les équipes canadiennes de la MLS lui ont tendu la main à un moment ou un autre ces dernières années, tant son profil serait idéal pour chacune d’elles. L’Impact s’y serait d’ailleurs essayé il y a un an. Hutchinson semble toutefois bien installé et heureux avec le Besiktas.

Crédit photo : AFP

Cela dit, peut-être qu’il sera tenté de venir terminer sa carrière au Canada. D’ailleurs, Besiktas est en proie à des problèmes financiers depuis quelque temps. Cela a notamment engendré le départ précipité de...

4 – Pepe

Le vétéran défenseur portugais vient de rompre son contrat avec le Besiktas, en raison des problèmes financiers du club, qui cherchait à abaisser sa masse salariale. Oui, Pepe aura bientôt 36 ans. Mais il est encore en très grande forme et sa réputation, ainsi que sa vaste expérience, pourrait attirer l’attention d’un club de la MLS prêt à mettre de l’argent sur un défenseur.

Privilégiant un style très rugueux qui pourrait coller à la MLS, Pepe a tout gagné lors de sa décennie passée au Real Madrid. Cependant, rien n’indique dans l’immédiat qu’il se dirige vers le circuit nord-américain. La rumeur le lie pour l’instant à Wolverhampton (où évoluent plusieurs de ses compatriotes), en Angleterre, et à l’AS Monaco. Mais on ne sait jamais...

FBL-CONFED-CUP-POR-TRAINING
Crédit photo : AFP

 

5 – Arjen Robben

Le Néerlandais de 34 ans a annoncé plus tôt en décembre que la présente saison serait sa dernière avec le Bayern Munich, où il a passé 10 glorieuses années après des séjours à Chelsea ou encore au Real Madrid.

Ailier droit, expert dans l’art de couper vers le centre, Robben n’a pas pour autant l’intention d’arrêter sa carrière et la MLS ferait partie de ses options pour l’avenir. Il l’a mentionné souvent.

Robben, finaliste de la Coupe du monde en 2010, pourrait sans aucun doute attirer les foules et faire exploser l’attaque d’une équipe de la MLS malgré ses 34 ans. Cependant, il commandera un bon gros salaire et sa propension à se retrouver sur la liste des blessés a de quoi faire réfléchir.

FBL-GER-CUP-PADERBORN-BAYERN MUNICH
Crédit photo : AFP

 

6 – Radamel Falcao

Le Colombien aura bientôt 33 ans et bien que son contrat avec Monaco soit valide jusqu’à l’été 2020, il aura peut-être envie de changer d’air considérant à quel point le club monégasque connaît une saison difficile.

Aussi récemment qu’en octobre dernier, la rumeur le liait au Crew de Columbus et à l’Inter Miami. Encore capable de marquer, comme en témoignent ses 24 buts de la saison dernière, le spectaculaire Falcao pourrait faire sa marque dans le circuit Garber s’il évite les blessures.

Radamel Falcao
Crédit photo : AFP

 

7 – Dario Benedetto

En lisant ce nom, il y a de bonnes chances que plusieurs partisans de l’Impact ressentent un frisson d’effroi.  

Benedetto est ce joueur qui a marqué trois fois contre l’Impact pour Club América lors de la finale de la Ligue des champions de la CONCACAF au Stade olympique en avril 2015, jetant ainsi un silence dans l’enceinte montréalaise.

Pas certain que le public du bleu, blanc et noir voudrait le revoir!

Cela dit, l’Argentin, qui évolue maintenant pour les Boca Juniors dans son pays d’origine, a été lié au Galaxy par la rumeur à l’automne dernier. On le voyait s’amener en ville avec Guillermo Barros Schelotto, ancien entraîneur du Boca qui prendra bientôt ce poste avec le Galaxy.

Entre temps, le club californien a cependant confirmé le retour de Zlatan Ibrahimovic et la piste Benedetto s’est sans doute refroidie.

Son nom revenant souvent dans les rumeurs, il y a néanmoins lieu de croire qu’en retour d’un bon chèque de paye, l’habile attaquant de 28 ans accepterait peut-être de poursuivre sa carrière en MLS. Un dossier à suivre au cours des prochaines années.

FBL-LIBERTADORES-BOCA-RIVER
Crédit photo : AFP

 

8 – Carlos Tevez

Si Schelotto n’amène pas Benedetto en Californie, c’est peut-être Carlos Tevez qui pourrait l’y accompagner! Certes, l’«Apache» aura bientôt 35 ans et il y a probablement des questions à se poser sur sa forme après un passage catastrophique (qui l’a toutefois passablement enrichi) en Chine en 2017.

Attaquant capable de jouer en «dix», Tevez s’est bien repris au cours de la dernière saison en revenant avec le Boca. En Amérique du Sud, ils semblent nombreux à croire qu’il sera un joueur du Galaxy dans un proche avenir.

C’est toutefois à prendre avec un grain de sel, en premier lieu parce que le Galaxy aura un sérieux ménage à faire dans sa structure salariale pour pouvoir se l’offrir. Qui plus est, Tevez a souvent été lié par la rumeur à des clubs de la MLS sans que rien ne se concrétise... mais cela laisse aussi croire qu’il pourrait tout de même s’amener en nos contrées un bon jour!

Si cela se produit, il faudra cependant qu’il vienne en MLS pour jouer et non pour collecter un salaire ahurissant en trottinant sur la pelouse comme il l’a fait en Chine. Cependant, s’il arrive en forme, les amateurs de ballon vont se régaler.

FBL-ARGENTINA-BOCA-RACING
Crédit photo : AFP

 

9 – Scott Arfield

Né en Écosse, mais de nationalité canadienne, Scott Arfield est l’un des meilleurs représentants de l’unifolié à l’international. Un peu pour les mêmes raisons qu’Atiba Hutchinson, son acquisition serait un coup de circuit pour les trois formations canadiennes de la MLS.

Elles s’y seraient essayées il y a un an. Mais le milieu relayeur de 30 ans, qui évoluait alors pour Burnley en Premier league, a plutôt choisi de rentrer en Écosse pour se joindre aux Rangers de Glasgow et leur entraîneur Steven Gerrard.

Son contrat là-bas court jusqu’en 2022, mais on ne connaît pas l’avenir. Si tout semble bien se passer pour l’instant (c’est un très bon joueur), les choses bougent parfois vite dans le soccer. Si Arfield sent de nouveau le besoin de bouger dans les prochaines années, il regardera sans doute quelles sont ses possibilités en MLS. Le cas échéant, il y aura probablement preneur pour ce milieu de terrain polyvalent.

SOC-FOI-JAMAICA-V-CANADA:-QUARTERFINAL---2017-CONCACAF-GOLD-CUP
Crédit photo : AFP

 

10 – Hatem Ben Arfa

Après un passage raté au Paris Saint-Germain, Ben Arfa, un surdoué aux performances cependant inégales, a fait languir tout le monde avant d’annoncer son passage au Stade Rennais à la fin de l’été dernier.

Il y a eu une brève rumeur en 2018 le liant à l’Impact puisque l’entraîneur du club, Rémi Garde, l’a bien connu lors de son passage à Lyon. Garde avait même déclaré au printemps dernier que Ben Arfa, qui a 31 ans, serait «bienvenu» à Montréal s’il voulait essayer la MLS.

Il y a cependant un écueil. Ben Arfa coûterait cher. Et pour l’instant, le milieu offensif semble déterminé à poursuivre son aventure en Europe même s’il a déjà affirmé que la MLS l’intéressait. En ce moment, ses performances à Rennes vont en dents de scie et son contrat prendra fin au début de l’été.

S’il devait un jour s’amener en Amérique du Nord, le circuit obtiendrait un joueur au talent fou, capable de dribbler une équipe entière si l’envie lui prend. Bien entouré dans un projet où on lui fait comprendre qu’il est essentiel, il pourrait dominer et offrir tout un spectacle au public.

 

FBL-FRA-LIGUE1-RENNES-NIMES
Crédit photo : AFP

 

Mentions honorables

Lionel Messi : une vague rumeur l’envoyait vers David Beckham et l’Inter Miami. Mais... ne retenez (vraiment pas) votre souffle.

Jose Mourinho : on parlerait ici d’un «entraîneur désigné»! Récemment congédié par Manchester United alors que la saison du club se dirigeait vers un fiasco, le «Mou» voit sa cote baisser d’année en année en Europe. Elle est sans doute encore assez bonne pour que ce «coach» très titré et fort en gueule se trouve un nouvel emploi sur le Vieux Continent. En Italie peut-être? N’empêche, l’auteur de ces lignes ne peut s’empêcher de l’imaginer débarquer en MLS dans quelques années. Imaginez le spectacle.