Antonio Brown

Photo : Antonio Brown Crédit : AFP

NFL

Le torchon brûle entre Antonio Brown et Ben Roethlisberger

Publié | Mis à jour

Le receveur de passes des Steelers de Pittsburgh Antonio Brown aurait raté le dernier match des siens, dimanche, non pas à cause d’une blessure au genou, mais plutôt à la suite de son absence intentionnelle aux entraînements et d’une dispute avec Ben Roethlisberger.

D’après le quotidien Pittsburgh Post-Gazette, les Steelers ont retranché leur joueur-vedette pour le rendez-vous sans lendemain contre les Bengals de Cincinnati en raison du mécontentement de celui-ci. Mercredi matin, il aurait notamment commis un geste de frustration en lançant un ballon vers son quart-arrière. Puis, il a choisi de manquer toutes les séances suivantes ainsi que la rencontre d’équipe du samedi soir.

Également, certaines sources ont précisé au journal local que l’athlète concerné s’est présenté au Heinz Field avec la ferme intention de participer à la partie du jour. Son club a annoncé son retrait de la formation peu avant le début de la joute et lorsque celle-ci s’est amorcée, il ne se trouvait pas sur le terrain. Le numéro 84 aurait quitté le stade à la mi-temps.

Mensonges?

Le quotidien a aussi évoqué les commentaires de quelques coéquipiers de Brown qui ont fait part de leur étonnement en apercevant le receveur à l’intérieur de l’édifice, dimanche. Un d’entre eux a qualifié la situation d’«embarrassante» et de «pire jamais vue». De son côté, le coordonnateur offensif Randy Fichtner avait refusé de commenter le dossier lors d’une période de questions, jeudi.

L’instructeur-chef Mike Tomlin avait précisé vendredi que le vétéran avait subi des examens pour vérifier l’état de son genou, car «il ne se sentait pas suffisamment à l’aise» pour s’entraîner. Cependant, des sources ont ajouté ultérieurement qu’aucune blessure n’ennuyait Brown, qui n’avait pas essayé de tester son genou au cours de la séance d’échauffement de dimanche.

Cette année, le joueur de 30 ans s’est placé dans l’eau chaude à quelques reprises. La semaine passée, il a raté une rencontre d’équipe précédant un duel face aux Saints de La Nouvelle-Orléans. En août, il a été appréhendé pour excès de vitesse et en octobre, il a fait l’objet de deux poursuites judiciaires pour une histoire datant du mois d’avril; à cette occasion, il aurait causé des dégâts à l’intérieur d’un condominium en lançant des objets à partir d’un balcon au 14e étage.

Enfin en septembre, il a interpellé avec froideur des journalistes en justifiant un message diffusé sur son compte Twitter. Dans celui-ci, il répondait à un ancien employé des Steelers lui mentionnant qu’il serait plus efficace avec une autre équipe; Brown a rédigé «Échangez-moi et on verra».

L’absence de Brown, dimanche, n’a pas empêché les siens de l’emporter 16 à 13. En revanche, la formation de la Pennsylvanie a subi l’élimination quand les Ravens de Baltimore sont venus à bout des Browns de Cleveland quelques instants plus tard.