Andy Mailly-Pressoir

Quand le basketball réunit policiers et jeunes sur le même terrain

Quand le basketball réunit policiers et jeunes sur le même terrain

Andy Mailly-Pressoir

Publié 28 décembre 2018
Mis à jour 28 décembre 2018

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance d’assister à un match de basket bien spécial au Collège Durocher, à Saint-Lambert.

Depuis 2014, plusieurs écoles secondaires de la Rive-sud de Montréal font la file pour affronter Les Shérifs, une équipe de basketball formée de policiers du Service de police de la Ville de Longueuil. Oui, oui, des policiers en camisoles sur un court de basket! 

Plus barbus, plus costauds et même parfois plus tatoués que leurs jeunes adversaires, ces policiers mettent leur égo et leur «badge» de côté le temps d’un match amical. Et c’est de toute beauté de les voir échanger avec les jeunes sur le terrain.

Organiser des matchs de basket dans le but de se rapprocher des jeunes de leur territoire, c’était l’idée lancée par le capitaine de la gendarmerie Jean-Christophe Fortin, il y a quatre ans. Jusqu’à présent, le projet connaît un franc succès, surtout dans les écoles où la police avait l’habitude de faire des interventions.

À chaque année, les équipes de basket d’écoles secondaires comme Jacques-Rousseau, Gérard-Fillion et André-Laurendeau ont le droit à leur petite visite des Shérifs.

Le sport comme outil de socialisation. Solide initiative.  

On en veut plus des comme ça!