Tennis

Coupe Hopman: Roger Federer affrontera Serena Williams

Publié | Mis à jour

En préambule de la saison régulière, la Coupe Hopman sera l'occasion d'une rencontre d'anthologie entre la Suisse de Roger Federer et les États-Unis de Serena Williams à la PAC Arena de Perth, en Australie, à partir de samedi. 

La 31e édition de ce tournoi d'exhibition mixte par équipes oppose huit pays jusqu'au 5 janvier. 

Le 1e janvier, le no.3 mondial Roger Federer et sa compatriote Belinda Bencic seront opposés aux États-Unis de Frances Tiafoe et Serena Williams, autre légende du tennis, lors d'un match de double mixte.  

Ce match sera un face-à-face inédit entre deux des plus grands champions de leur sport, cumulant à eux deux pas moins de 43 trophées en Grand Chelem. 

«On va sûrement minimiser la chose, dire que ce n'est pas si important pour nous, que ce sera juste un match de plus, mais dans les faits ce n'est pas le cas dans la mesure où ce sera sûrement la première et la dernière fois où nous nous rencontrerons», a expliqué Federer, âgé de 37 ans et presque 6 mois. 

«C'est pourquoi j'espère que nous serons tous les deux au meilleur de notre forme le jour J», a ajouté le tenant du titre et double vainqueur (2001 et 2018). 

Dans ce groupe B, Grande-Bretagne et Grèce complèteront le plateau.  

Dans l'autre groupe (A), plus relevé, il faudra battre le duo de choc allemand d'Alexander Zverev et Angelique Kerber, respectivement numéro 4 et numéro 2 mondiaux. En 2018, Zverev a remporté le Championnat de fin de saison et Kerber a ajouté une troisième victoire en Grand Chelem (Wimbledon) à son palmarès. Ils s'étaient inclinés en finale de la précédente Coupe Hopman face à la Suisse. 

Espagne, Australie et France, sacrée en 2017, complèteront ce groupe. 

Les participants  

  • Allemagne : Alexander Zverev (N.4) et Angelique Kerber (N.2) 
  • Australie : Matt Ebden (N.46) et Ashleigh Barty (N.15) 
  • Espagne : David Ferrer (N.126) et Garbine Muguruza (N.18) 
  • États-Unis : Frances Tiafoe (N.39) et Serena Williams (N.16) 
  • France : Lucas Pouille (N.32) et Alizé Cornet (N.45) 
  • Grande-Bretagne : Cameron Norrie (91) et Katie Boulter (N.97) 
  • Grèce : Stéfanos Tsitsipás (N.15) et María Sákkari (N.41) 
  • Suisse : Roger Federer (N.3) et Belinda Bencic (N.454)  

Les groupes  

  • Groupe A : Allemagne, Australie, Espagne, France 
  • Groupe B : États-Unis, Grande-Bretagne, Grèce, Suisse  

Le programme  

  • Samedi : Grande-Bretagne-Grèce, Australie-France 
  • Dimanche : Allemagne-Espagne, Grande-Bretagne-Suisse 
  • Lundi : États-Unis-Grèce 
  • Mardi : États-Unis-Suisse 
  • Mercredi : France-Allemagne, Australie-Espagne 
  • Jeudi : Grande-Bretagne-États-Unis, Grèce-Suisse 
  • Vendredi : Espagne-France, Australie-Allemagne 
  • Samedi : finale entre les premiers de chaque groupe 

Nadal confiant «pour être prêt à 100%» en Australie

Rafael Nadal s'est déclaré «confiant» jeudi «pour être prêt à 100%» aux Internationaux d'Australie qui débute dans moins de trois semaines, malgré le combat difficile qu'il a livré avec les blessures ces derniers mois.

Nadal fera son retour sur les terrain au tournoi exhibition d'Abou Dhabi, où il sera opoosé au Sud-Africain Kevin Anderson ou le Sud-Coréen Chung Hyeon en match d'ouverture, vendredi. Mais c'est en Australie qu'il regoûtera vraiment à la compétition, en lançant sa saison 2019 à Brisbane, le 31 décembre.

«J'ai commencé il y a deux semaines en faisant les choses pas à pas et je pense avoir le temps pour être prêt à 100% pour Melbourne», a déclaré le Majorquin aux journalistes dans la capitale des Émirats Arabes Unis.

«Ça sera bien d'avoir quelques matches d'abord mais je suis confiant d'arriver à Melbourne en bonne forme», a-t-il précisé. Les Internationaux d'Australie débutent le 14 janvier.

L’Espagnol numéro deux mondial a dû tirer un trait prématurément sur sa saison 2018, terminant sur un bilan de neuf tournois et deux abandons. Il n'a pas joué en compétition depuis qu'un problème à un genou l'a contraint à déclarer forfait lors de la demi-finale des Internationaux des États-Unis contre l'Argentin Juan Martin del Potro en septembre. 

En novembre, il a subi une opération à la cheville droite. Il n'a pu reprendre l'entraînement que depuis deux semaines.

Le joueur de 32 ans a dû abandonner lors de deux des quatre levées du Grand Chelem en 2018 (l'Open d'Australie et donc l'US Open) mais a tout de même été sacré une onzième fois à Roland-Garros.

«La deuxième partie de l'année a été difficile en terme de blessures, mais ça arrive et ça fait aussi partie de ma carrière», a ajouté le gaucher.

«J'essaie juste de rester calme, j'essaie de travailler comme il faut et quand je serai de retour je sais que ça ne sera pas facile, je sais qu'au début on a toujours de mauvaises sensations et des douleurs dans le corps qui ne sont pas présentes normalement», a conclu Rafa.