Canadiens

La KHL, un atout pour cet espoir des Canadiens

Publié | Mis à jour

L’espoir russe des Canadiens de Montréal Alexander Romanov fait partie d’un nombre restreint d’athlètes évoluant déjà chez les professionnels à prendre part au Championnat du monde de hockey junior, en Colombie-Britannique. Le défenseur de 18 ans croit d’ailleurs que cette expérience lui sera bénéfique.

Romanov a été sélectionné au deuxième tour, avec la 38e sélection au total, par le Tricolore lors du dernier repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH), lui qui était classé 115e patineur européen selon la centrale de recrutement du circuit Bettman.

Le gaucher a entamé la campagne avec le CSKA de Moscou dans la Ligue continentale de hockey (KHL). Il possède une entente qui prendra fin après la saison 2019-2020. La formation de la capitale s’est inclinée en finale face à Andrei Markov et au Ak Bars de Kazan lors de la dernière finale de la Coupe Gagarine.

«Pour moi, jouer cette saison avec CSKA avec des partenaires de la plus haute classe est une aide précieuse, a affirmé Romanov, selon le site officiel du CSKA, mardi. Je suis sûr que cette réalité aidera tout joueur de hockey au niveau du Championnat du monde junior. Maintenant, nous avons l’intention de nous battre pour les plus hautes places.»

S’il affirme travaille très fort pour améliorer son jeu lors de chaque entraînement, Romanov n’a pas caché que sa sélection avec la formation nationale est une source de motivation supplémentaire.

«Je m'efforce toujours de parfaire mon niveau dans les entraînements et dans toutes les situations. Je travaille dur pour progresser constamment. Mais quand on nous fait confiance [dans la KHL] et avec l'équipe nationale, le travail va encore mieux.»

Blanchis en 28 rencontres avec le CSKA cette saison, Romanov a malgré tout maintenu un différentiel de +11 jusqu’ici. Le CSKA pointe par ailleurs au premier rang de l’Association de l’Ouest en vertu d’une fiche de 35-6-0 bonne pour 70 points.