Crédit : REUTERS

Hockey

Cinq moments mémorables du temps des fêtes

Publié | Mis à jour

Le temps des fêtes est une période de réjouissances, particulièrement pour les amateurs de hockey montréalais et canadiens ayant été choyés par leurs équipes favorites dans l’histoire.

En effet, les Canadiens de Montréal et Équipe Canada junior ont permis aux partisans de vivre de savoureux moments. Voici cinq d’entre eux:

Les Canadiens contre l’Armée rouge

Le 31 décembre 1975 a été le théâtre d’un des matchs de hockey les plus célèbres de l’histoire lorsque l’Armée rouge de l’Union soviétique a affronté le Canadien de Montréal au Forum.

À l’époque, la Sainte-Flanelle formait une puissance du hockey nord-américain et misait sur des légendes comme Ken Dryden, Yvan Cournoyer, Bob Gainey et Guy Lafleur. L’affrontement contre l’URSS représentait un duel entre deux des meilleures formations de la planète.

Les Soviétiques étaient menés par un Vladislav Tretiak au sommet de ses moyens. Celui-ci a effectué 35 arrêts, dont 16 en troisième période, pour permettre à son équipe de soutirer un verdict nul de 3 à 3 au Canadien.

L’équipe d’étoiles en 2005

Le Championnat du monde de hockey junior 2005 a été l’affaire de la meilleure formation canadienne de l’histoire. Favorisé par le lock-out dans la LNH, le Canada comptait sur une équipe toute étoile comprenant Mike Richards, Jeff Carter, Shea Weber, Ryan Getzlaf, Patrice Bergeron et un certain Sidney Crosby.

Faisant flèche de tout bois, l’équipe dirigée par Brett Sutter a marqué 41 buts et en a accordé seulement sept en six matchs. Elle a remporté la médaille d’or en triomphant 6 à 1 contre la Russie d’Alexander Ovechkin en finale. Cette victoire était la première d’une série de cinq consécutives pour le Canada.

Le miracle de Jordan Eberle

En demi-finale du tournoi de 2009, le Canada tirait de l’arrière 5 à 4 en toute fin de troisième période. C’est à ce moment que l’attaquant Jordan Eberle a inscrit l’un des buts les plus mémorables de l’histoire de l’équipe canadienne junior. Avec 5,4 secondes à faire au match, le natif de Regina, au Saskatchewan, a envoyé tout le monde en prolongation avec un magnifique tir du revers. La prolongation ne faisant pas de maître, les tirs de barrage ont été nécessaires. Eberle, encore lui, a scellé l’issue du match. Le Canada a ensuite remporté l’or grâce à une victoire de 5 à 1 sur la Suède en finale.

Les «séries de la tourtière»

Dans les années 1980, la rivalité entre le Canadien et les Nordiques de Québec a atteint paroxysme et la période des Fêtes n’y a pas échappé.

Des saisons 1981-1982 à 1986-1987, la Ligue nationale de hockey (LNH) a la brillante idée de mettre aux prises les deux grands rivaux de la Belle Province deux fois dans un aller-retour entre Noël et le Jour de l’an, des duels ayant été surnommés les «séries de la tourtière». De quoi animer les chaumières du Québec déjà excessivement divisées par la rivalité Canadien-Nordiques.

Sur les 12 affrontements, les deux formations ont remporté cinq parties chacune, en plus de se livrer deux verdicts nuls.

La Classique hivernale de 2016

Pour la première fois de son histoire, le Canadien a pris part à la Classique hivernale de la LNH, le 1er janvier 2016, contre les Bruins de Boston, au Gillette Stadium de Foxboro.

Le Tricolore avait préalablement joué deux fois sur les glaces extérieures, mais il s’agissait de la Classique Héritage. Cette fois, les joueurs du Tricolore étaient sur la grande scène et n’ont pas déçu leurs partisans s’étant déplacés au domicile des Patriots de la Nouvelle-Angleterre. En effet, le CH a dominé ses éternels rivaux par la marque de 5 à 1. Paul Byron avait inscrit deux buts et le gardien Mike Condon avait réalisé 27 arrêts.