Canadiens

Le retour du balancier pour Phillip Danault

Publié | Mis à jour

On dit souvent que les décisions controversées finissent par s’égaler à la fin d’une saison. Malchanceux sur ce plan depuis quelques semaines, le Canadien en a vu une tourner en sa faveur au milieu du deuxième engagement.

Sur le deuxième but de Phillip Danault, on croyait bien que l’attaquant avait fait dévier le tir de Jordie Benn en ayant porté son bâton plus haut que la limite permise. Mais après révision de la séquence vidéo, la décision d’accorder le but a été maintenue.

«Oui, j’ai retenu mon souffle. La décision aurait pu être renversée, mais il aurait fallu que ce soit concluant. Cette fois, c’est allé de mon côté», a expliqué la première étoile du match.

Pour Claude Julien, il ne faisait aucun doute que le but était bon.

«En regardant la reprise, on voyait que le gant de Fleury était sous la barre transversale. J’étais confiant, mais comme je l’ai dit, maintenant, c’est toujours 50-50», a-t-il raconté, sourire en coin.

On peut le comprendre. Après tout, ne dit-on pas que chat échaudé craint l’eau froide ? On se rappellera que, la semaine dernière, Danault s’est fait voler un but par une décision ridicule de l’arbitre T.J. Luxmore. On peut parler d’un beau retour du balancier.

Pleinement mérité

Après avoir été séparé pendant une rencontre, Tomas Tatar, Danault et Brendan Gallagher étaient de retour sur la même unité. Les deux compagnons de trio de Danault étaient visiblement heureux pour leur coéquipier.

«Je suis tellement content pour lui. C’est pleinement mérité ! a lancé Tatar, complice de deux des trois buts de Danault. Depuis le début de la saison, c’est lui qui nous fournit en passes. C’est plaisant de pouvoir lui rendre la pareille.»

«Phil est excellent depuis le début de la saison. Il accomplit tellement de choses pour notre équipe, le genre de truc qui n’apparaît pas nécessairement sur la feuille de pointage. C’est plaisant qu’il ait été récompensé de la sorte», a mentionné Gallagher, auteur de la passe qui a mené au premier but de Danault.

D’ailleurs, le Québécois en a surpris plusieurs, Marc-André Fleury le premier, en décochant un boulet de canon dans la lucarne.

«On le sait qu’il a un bon tir. Il est toujours au bon endroit. Quand je lui ai remis la rondelle, il était parfaitement positionné», a déclaré Gallagher à propos de ce lancer sur réception parfaitement exécuté.

Avant cette rencontre, Danault avait été limité à deux buts en 36 matchs.

Souhaitons que ce tour du chapeau le fasse débloquer.