Crédit : Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Boxe

Adonis Stevenson est réveillé

Publié | Mis à jour

Plongé dans un coma artificiel à la suite du knock-out qu’il a subi par l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk dans le ring du Centre Vidéotron, le 1er décembre dernier, Adonis Stevenson s’est réveillé, selon sa conjointe.

Simone God a annoncé samedi en fin d’après-midi que l’ex-champion du monde des mi-lourds de la WBC n’était plus dans le coma et qu’il poursuivait sa lutte entouré de ses proches à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus du CHU de Québec.

«Même si certaines informations sont déjà sorties dans les médias, je veux clarifier qu’Adonis est réveillé. Il soigne sa blessure en privé avec sa famille et son équipe médicale. Adonis est un champion du monde dans le ring et il démontre la même hargne, force et détermination dans sa récupération», a mentionné la conjointe du boxeur de 41 ans par voie de communiqué. Elle a aussi remercié les amateurs pour leur soutien.

Joint par Le Journal de Québec, le promoteur de Stevenson, Yvon Michel, a joué la carte de la prudence après avoir discuté avec la conjointe au téléphone. Il se rendra à Québec dimanche pour visiter le boxeur et pour parler aux médecins.

«C’est très encourageant, mais je monte à Québec demain [dimanche] et je veux parler aux médecins pour en savoir davantage. Cela dit, je suis très heureux et la bonne nouvelle, c’est qu’il y a eu beaucoup d’amélioration», a répondu le président du Groupe Yvon Michel (GYM).

Le CHU de Québec s’est refusé à tout commentaire en attente d’obtenir l’accord de la famille pour dévoiler des informations relativement à l’état de santé du Montréalais d’origine haïtienne.

Des séquelles possibles

Son médecin traitant, le Dr Alexis Turgeon, avait reconnu en point de presse quelques jours après les événements qu’il était «peu probable» qu’il s’en sorte sans séquelles. Stevenson a été victime d’un traumatisme craniocérébral grave lors de son combat contre Gvozdyk.

Son état nécessitait «une assistance respiratoire mécanique, une sédation profonde et un "monitoring" neurologique spécialisé», avait expliqué son médecin traitant, le Dr Alexis Turgeon.

Stevenson (29-2-1, 24 K.-O.), qui tentait de défendre son titre des mi-lourds du World Boxing Council (WBC) pour une 10e fois, a été victime d’un knock-out brutal au 11e round. Après avoir reçu plusieurs coups à la tête, il s’est effondré au tapis. Il a eu de la difficulté à se relever après que l’arbitre Michael Griffin eut mis fin au combat.

Il a retraité au vestiaire avec difficulté et son état de santé s’est rapidement détérioré. Un médecin a alors demandé qu’il soit transporté d’urgence à l’hôpital.

Plusieurs défenses

Stevenson était devenu champion du monde grâce à une victoire spectaculaire contre Chad Dawson en seulement 76 secondes en juin 2013 au Centre Bell.

Depuis, il a réussi à défendre sa ceinture neuf fois. Tavoris Cloud, Tony Bellew, Andrzej Fonfara (deux fois), Dmitry Sukhotskiy, Sakio Bika, Tommy Karpency et Thomas Williams fils ont tour à tour goûté à la médecine de «Superman». Plus récemment, au mois de mai, un verdict nul face à Badou Jack avait prolongé son règne.

Il a toutefois fait face à plusieurs critiques en raison de son refus d’affronter certains rivaux de la division, tels que Jean Pascal. Il a notamment évité un duel contre Eleider Alvarez, qui a été son aspirant obligatoire à compter du mois de novembre 2015 jusqu’à ce qu’il devienne champion en défaisant Sergey Kovalev, au mois d’août.

- Avec la collaboration de l’Agence QMI