HKO-SPO-ACADIE-BATHURST-TITAN-V-QUEBEC-REMPARTS

Crédit : AFP

LHJMQ

«J’ai déjà oublié mon passé à Québec» - Dereck Baribeau

Roby St-Gelais

Publié | Mis à jour

Même si la pilule a été dure à avaler en apprenant qu’il poursuivait sa carrière avec le Drakkar de Baie-Comeau, tard mercredi soir, le gardien Dereck Baribeau a rapidement tourné la page sur son ancienne vie dans l’uniforme des Remparts de Québec. 

«J’ai déjà oublié mon passé à Québec. Je sais que je joue le 3 mars à Québec et qu’ils viennent encore deux fois à Baie-Comeau [le 16 février et le 13 mars], donc ce sont des dates que je vais entourer à mon calendrier.» 

«Je m’en vais avec une équipe aspirante et c’est une motivation. On n’aurait pas fait long feu en séries à Québec avec tout ce qui se passe présentement. Je m’en vais quelque part où je peux gagner ainsi qu’avec une équipe où j’aurai droit à plus de confiance. Il faut que je leur montre [au Drakkar] que ce fut une bonne décision d’être allé me chercher», a confié le jeune homme originaire de L’Ancienne-Lorette en entrevue téléphonique au «Journal», au lendemain de la transaction dans laquelle Kyle Jessiman a fait le chemin inverse. 

Surprise 

Âgé de 19 ans, Baribeau détient un contrat avec le Wild du Minnesota, ce qui signifie qu’il pourrait faire le saut chez les professionnels dès l’an prochain. Le scénario a pesé dans la balance dans la décision du directeur général Patrick Roy, expliquait-il quelques minutes après avoir officialisé l’échange. 

N’empêche que Baribeau avoue avoir été étonné quand il a reçu l’appel du «33». Il s’agissait de la deuxième fois depuis le début de sa carrière junior qu’il était impliqué dans un troc, lui qui avait été acquis par les Remparts des Foreurs de Val-d’Or en janvier 2017. 

«Je m’étais fait dire que je ne serais pas échangé, et quatre jours plus tard, je suis échangé. Ça fait partie de la "game" et je n’en veux pas à Pat. Il a un travail à faire, moi je dois faire la mienne et si c’est à Baie-Comeau, ce sera là. Oui, ça me fait de quoi et c’est difficile un peu, mais les échanges font partie de la LHJMQ», a signalé l’imposant athlète de 6 pi et 6 po. 

Parmi la crème 

À Baie-Comeau, Baribeau obtiendra tout le temps de jeu nécessaire pour guider la troupe de Martin Bernard vers les grands honneurs, puisque le directeur général Steve Ahern avait aussi échangé Justin Blanchette contre Lucas Fitzpatrick, qui est un an plus jeune que le nouveau titulaire masqué de l’équipe. 

Le Drakkar pointe au deuxième rang de l’Association de l’Est et au cinquième échelon du classement général en vertu d’une récolte de 48 points et d’une fiche de 23-9-2. 

«Ça va vite un peu depuis hier [mercredi], mais j’ai parlé à Steve un peu et quelques gars m’ont "texté" pour me souhaiter la bienvenue. Je pars à Baie-Comeau le 27 décembre et d’ici là, on va en profiter pour passer du temps ensemble, les gars [des Remparts]», a assuré l’ancien choix de premier tour en 2015.