Brett Kulak

Photo : Brett Kulak Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Canadiens

Défenseur gaucher recherché

TVA Sports / Jean-François Magnan 

Publié | Mis à jour

Pendant de nombreuses années, la direction des Canadiens et leurs partisans ont souhaité l’ajout d’un joueur de centre d’impact pour le CH. 

Même si cette quête n’est pas encore complètement résolue, les récentes sélections de Ryan Poehling et Jesperi Kotkaniemi, ainsi que la transaction ayant amené Nick Suzuki semblent être porteuses d’espoir.

Le début de saison du Tricolore nous démontre toutefois qu’il y a au moins une autre position qui devrait être source d’inquiétude pour l’organisation : celle de défenseur gaucher.

Avouons qu’une formation comptant sur Brett Kulak, David Schlemko, Jordie Benn, Mike Reilly et Victor Mete (sans oublier Karl Alzner, Xavier Ouellet et Simon Després à Laval) n’inspire guère confiance.

En 139 matchs combinés cette saison (avant les matchs de mercredi), les joueurs ayant évolué comme défenseur gauche ont cumulé trois buts et 18 aides. Pas de quoi pavoiser, surtout si on considère qu’à lui seul, Jeff Petry a fait mieux en inscrivant sept buts et 18 aides. Inutile de dire qu’on s’ennuie d’un certain Andrei Markov!

Et les choses ne sont guère plus reluisantes dans les mineures ou au niveau de la banque d’espoirs. Il est vrai que Mete n’a que 20 ans et qu’il pourrait devenir une option intéressante, mais cela demeure plutôt mince.

Si on jette un coup d’œil aux trois derniers repêchages des Canadiens, on remarque que l’équipe a choisi sept défenseurs gauchers sur les 24 joueurs sélectionnés. À part Mete, on ne peut oublier Mikhail Sergachev qui a été échangé dans la transaction impliquant Jonathan Drouin. 

Deux noms qui pourraient changer la donne

Hormis ces deux, mentionnons que Scott Walford et Alexander Romanov pourraient peut-être changer la donne, mais cela va prendre quelques années et ils ne sont pas nécessairement reconnus pour leurs habiletés offensives.

Il reste donc le marché des transactions et le repêchage comme solutions pour subvenir à ce besoin. Nous verrons bien au cours des prochains mois quelle stratégie Marc Bergevin va favoriser, mais si l’on se fie à ses propos des dernières années, la seconde option devrait être privilégiée.

Le prochain repêchage est bien nanti en attaquants et joueurs de centre et, pour le moment, seulement deux des 10 espoirs les mieux classés sont des défenseurs. Heureusement pour le Tricolore, Philip Broberg et Bowen Byram sont deux arrières gauchers.

Même si Bergevin semble considérer la position de centre comme très difficile à combler et que l’organisation prône la sélection du meilleur joueur disponible, peu importe la position, il y a fort à parier que Trevor Timmins et son équipe de recruteurs vont porter une attention particulière à ces deux jeunes hommes et les autres défenseurs gauchers.