Crédit : Kirby Lee-USA TODAY Sports

MLS

Échanges, transferts, rumeurs et signatures: ça déménage en MLS!

Publié | Mis à jour

Il n’y a aucun doute possible : la saison morte de la MLS est passée à la vitesse supérieure au cours des derniers jours. Des transferts, des échanges, des rumeurs... Dix jours après la conclusion de la campagne 2018, les différentes équipes de la ligue en sont déjà à peaufiner leur formation en vue de 2019.

On l’a vu du côté de l’Impact avec les arrivées d’Harry Novillo et Maxi Urruti. Tout a été dit ou presque au sujet de ces ajouts qui viendront bonifier un secteur offensif qui avait besoin d’aide. Et l’Impact n’a pas fini son travail. Il doit notamment composer avec certaines contraintes au chapitre du plafond salarial : le départ de Chris Duvall, envoyé à Houston lundi, est sans doute lié à ça. Le club aimerait bien, notamment, offrir un nouveau pacte aux défenseurs Bacary Sagna et Rod Fanni. Il y a aussi fort à parier que la venue d’un autre attaquant, un authentique «neuf», est souhaitée.

Le club va-t-il s’offrir un troisième joueur désigné? Y aura-t-il d’autres départs pour se créer de l’espace sous le plafond salarial afin de ravoir Sagna et Fanni?

Compte tenu qu’Ignacio Piatti disputera probablement sa dernière saison à Montréal en 2019, il serait bien de lui offrir le soutien qui permettrait au club d’y aller d’une véritable charge vers le haut du classement et les éliminatoires de la Coupe MLS l’an prochain. «Nacho», qui se bat et qui fait des merveilles pour le club depuis son arrivée à l’été 2014, mérite bien ça. Les partisans du club aussi.

Il risque d’y avoir de l’action dans les bureaux du Stade Saputo au cours des prochaines semaines. Les amateurs de ballon adorent les périodes de transferts et ceux qui aiment l’Impact seront sans doute servis cet hiver.

Mais ça bouge ailleurs aussi...

Voici donc une liste non-exhaustive de dossiers chauds, d’embauches actées et autres rumeurs qui font réagir sur la planète MLS.

Le retour du «Z»

C’était dans l’air depuis quelques jours, mais le Galaxy l’a confirmé mardi : l’attaquant Zlatan Ibrahimovic sera de retour avec le club en 2019. Cette fois, il sera joueur désigné, ce qui signifie que le club californien, qui en avait déjà trois (le maximum permis) en 2018 devra soit bidouiller certains contrats, soit laisser partir quelqu’un. L’auteur de ces lignes mettrait «un petit deux» sur un départ de Giovani dos Santos, onéreux et décevant depuis deux ans.

Le Galaxy doit encore renforcer sa défense et se trouver un nouvel entraîneur. Le magasinage est loin d’être terminé pour cette équipe qui a lamentablement échoué à se qualifier pour les éliminatoires en s’effondrant lors du dernier match de la saison 2018.

Mais le «Zlat» est de retour et il n’est pas habitué à la défaite. Il aura sans doute très faim : nous pouvons d’ores et déjà plaindre les défenses de l’Ouest. Il a mis 22 buts la saison dernière et il en mettra au moins autant en 2019 malgré ses 37 ans, s’il reste en santé.

Il faut également souligner, chez le Galaxy, le retour du milieu de terrain brésilien Juninho. Non, pas celui qui mettait des coups francs à Lyon et qui a déjà volontairement envoyé une frappe en pleine poire au désagréable ex-gardien du Sporting Jimmy Nielsen. Lui, il est à la retraite depuis un certain temps (et Nielsen aussi).

Le Juninho qui nous concerne arrive à 30 ans et il a l’expérience de la MLS. Il a même l’expérience du Galaxy, avec qui il a gagné le titre à trois reprises. Mine de rien, c’est une super acquisition pour solidifier le milieu de terrain de l’équipe.

«Trip à trois»

Les Rapids, le Sporting et le Revolution ont concocté une transaction tripartite, mardi. En premier lieu, les «Revs» ont envoyé le milieu Kelyn Rowe aux Rapids en retour du latéral Edgar Castillo. Puis, les Rapids ont immédiatement refourgué Rowe au Sporting, en plus de 300 000 $ en montants d’allocation pour obtenir les services de l’attaquant Diego Rubio.

Dans tous les cas, il s’agit de bonnes acquisitions. Castillo était l’un des rares points positifs au Colorado l’an dernier, alors que Rubio est un attaquant qui a mis huit buts et six passes décisives l’an dernier en étant le plus souvent utilisé comme remplaçant. L’Américain Rowe, de son côté, sera une solide option dans un milieu de terrain bien peuplé à Kansas City. Et Peter Vermes doit être content de mettre de la main sur tout cet argent d’allocation...

Par ailleurs, le Sporting a aussi embauché mardi le bien nommé Botond Barath, un défenseur hongrois de 26 ans qui avait jusqu’ici fait toute sa carrière avec le Budapest Honved FC.

Un capitaine en liberté

Qu’adviendra-t-il de Michael Parkhurst? Le vétéran défenseur central, capitaine de l’Atlanta United FC qui vient de remporter la Coupe MLS, serait sur le point de quitter les champions en raison de divergences salariales.

Joueur autonome si cela s’avère, Parkhurst, qui aura bientôt 35 ans, attirera l’attention en raison de sa bonne réputation et de son jeu solide en 2018. Le Toronto FC, le New York City FC et le Fire de Chicago suivraient son dossier de près.

Parlant d’Atlanta, le club a confirmera probablement, en temps et lieu, l’embauche du milieu offensif argentin Gonzalo «Pity» Martinez. C’est impressionnant. Martinez jouait pour River Plate en Argentine, club qui vient de gagner la Copa Libertadores. Le joueur de 25 ans a d’ailleurs fort bien paru durant la finale. Il a bien paru durant toute la saison, en fait, puisqu’il a été nommé joueur de l’année par les journalistes argentins. Il coûtera quelques millions à Atlanta United. Il remplacera sans doute Miguel Almiron, qui de son côté rapportera quelques millions au club lorsqu’il sera officiellement vendu à un club européen. Rien n’est encore conclu dans les deux cas, mais tout indique que c’est ce qui va se produire.

Atlanta United fait décidément de la «grosse business» et après seulement deux saisons dans la MLS, fait passer la plupart de ses compétiteurs pour des poids plumes.

Le cas Cincinnati

Le FC Cincinnati effectuera ses débuts en MLS en 2019 et les décideurs du club semblent déterminés à mettre sur la pelouse un effectif très compétitif. Après le repêchage d’expansion, les contrats accordés à certains joueurs qui évoluaient avec le club en USL l’an dernier (hello Blake Smith), l’embauche de l’attaquant et joueur désigné Fanendo Adi l’été dernier, l’organisation continue de garnir ses rangs avec des athlètes au profil intéressant.

Rapidement et sans ordre particulier :

Leonardo Bertone, milieu défensif suisse de 24 ans qui évolue actuellement avec le meilleur club de son pays, les Young Boys de Berne. Il y jouait encore régulièrement. Nul doute qu’il sera au niveau en MLS.

Przemyslaw Tyton, gardien polonais particulièrement bien nommé, 31 ans, qui était sans équipe après avoir quitté La Corogne, club de première division espagnole, l’été dernier. Il sera sans doute le premier gardien de l’équipe devant l’ancien des Whitecaps Spencer Richey.

Cincinnati a aussi mis la main sur le milieu américain Victor Ulloa, produit de l’académie du FC Dallas. En retour, le club texan obtient un montant d’allocation. Ulloa était un régulier du FC Dallas depuis 2014. Compétent, expérimenté, une solide acquisition.

Le travail n’étant pas terminé, Cincinnati est mentionné dans plusieurs rumeurs. Le club aurait l’intention d’embaucher le Chilien Mati Fernandez, un milieu offensif très technique notamment passé par la Fiorentina en Italie.

«Cincy» aurait aussi pas mal d’intérêt pour l’ailier (ou latéral) Fabian Johnson, un international américain qui évolue en Allemagne depuis un certain temps. Il s’agirait d’un véritable coup fumant si cela devait se concrétiser.

Des petits coups secs :

L’ancien défenseur central du Galaxy Omar Gonzalez pourrait quitter le Mexique, où il évolue depuis 2016. Le Toronto FC suivrait le dossier de près. Le TFC a aussi sélectionné le latéral Nick De Leon au repêchage intra-ligue de la MLS. Le vétéran évoluait avec D.C. United depuis un bon bout de temps.

Le latéral du Fire de Chicago Matt Polster est un grand admirateur de la légende de Liverpool Steven Gerrard, qu’il a rencontré lors du court passage de l’Anglais avec le Galaxy en 2015 et 2016. On apprend maintenant que Polster, qui a peu joué en 2018, est en Écosse pour faire un essai avec les Rangers de Glasgow, dirigés par... Gerrard. Tiens donc. Polster est accompagné là-bas par Andrew Gutman, un joueur de l’académie du Fire.

L’Union a ajouté un attaquant : le Brésilien Sergio Santos, 24 ans, auteur de 10 buts en 16 matchs avec Audax Italiano, au Chili. On verra bien. Cory Burke a bien fait au poste d’attaquant l’an dernier, mais considérant à quel point C.J. Sapong a dégonflé en 2018, ajouter un talent de plus au devant de l’attaque a du sens.

Le FC Dallas a annoncé l’embauche de l’attaquant tchèque Zdenek Ondrasek, qui évoluait pour le Wisła Cracovie, en Pologne. Son surnom est «le Cobra», et juste avec ça, on en sait assez sur lui. Tout de même, notons qu’il a mis 11 buts en 19 jusqu’ici, cette saison.

Finalement, l’un des trois frères Pogba a été vu portant une casquette d’Atlanta United. On laisse ça ici.