HKO-HKN-SPO-WINNIPEG-JETS-V-NEW-JERSEY-DEVILS

Crédit : AFP

LHJMQ

Mathieu Perreault a pris son envol

Publié | Mis à jour

Les Jets de Winnipeg ont remporté leurs cinq derniers matchs pour s’emparer du premier rang de la section Centrale et la performance du Québécois Mathieu Perreault explique en partie les succès de l’équipe manitobaine.

L’attaquant a marqué dans une quatrième rencontre consécutive, dimanche, aidant les siens à l’emporter 5 à 4 en prolongation contre le Lightning de Tampa Bay. Il est heureux d’apporter sa contribution, surtout quand son club accumule les victoires. Winnipeg présente une fiche de 22-9-4 pour 46 points après avoir mis fin à la série de huit triomphes du Lightning.

«Présentement, je ne fais que suivre le courant, a commenté au quotidien "Winnipeg Sun" le joueur de 30 ans avant l’affrontement de dimanche. J’ai toujours été un joueur de séquences et ce fut le cas durant toute ma carrière. Donc, mon jeu n’est pas différent, mais parfois, les bonds vous sont favorables et c’est ce qui se passe actuellement. Évidemment, vous avez davantage de confiance lorsque la rondelle entre dans le filet. Ce dernier semble un peu plus grand.»

Perreault s’attire des louanges

Pourtant, celui revendiquant sept buts et autant de mentions d’aide pour 14 points en 33 sorties cette saison se trouve au sein d’un trio à caractère défensif, aux côtés d’Adam Lowry et de Brandon Tanev. Néanmoins, il se plaît en compagnie de ces deux joueurs et le sentiment est réciproque.

«Vous voyez bien son talent se déployer pendant les avantages numériques et également lorsqu’il a le temps et l’espace requis, a indiqué Lowry. Par contre, plusieurs jeux qu’il crée sont le fruit d’un échec-avant convaincant. Il est vraiment tenace à l’égard du porteur du disque et il ne laisse jamais un adversaire seul. Il ne permet à l’autre équipe d’effectuer une passe facile et il dérange beaucoup avec ses mouvements et sa détermination. Je crois que cela cadre bien au sein de notre ligne d’attaque.»

De son côté, l’entraîneur-chef Paul Maurice est certes satisfait du rendement de Perreault, qu’il peut utiliser de différentes façons. Celui-ci a entre autres joué dans un quatrième trio pivoté par Jack Roslovic cette saison.

«Si vous pouvez amener cette énergie, c’est que vous êtes en mesure de jouer avec n’importe qui, a affirmé Maurice. Il assume un rôle en échec-avant, mais il a commencé à produire offensivement, inscrivant des buts importants pour nous. Je ne pense pas que l’aspect défensif soit sa force, ce n’est pas de cette façon qu’il a atteint la ligue ou qu’il a été bâti comme joueur. Toutefois, son niveau d’énergie lui permet de bloquer des tirs et de garder la rondelle en territoire ennemi.»