Ski et planche

L’altitude joue les trouble-fêtes pour Harvey

Publié | Mis à jour

Alex Harvey n’est pas passé par quatre chemins, ce n’était «pas vraiment une bonne course » pour lui dimanche au 15 kilomètres style libre de la Coupe du monde de Davos. Le fondeur n’a pas été en mesure de bien gérer l’altitude de ce site de compétition en Suisse.

«C’était moyen. C’est l’endroit le plus haut en altitude où nous compétitionnons, alors il faut bien gérer et vraiment partir avec un bon rythme pour passer au travers de la course. Ç’a été difficile pour moi dès les premiers kilomètres. J’ai commencé à souffrir assez tôt. Je n’ai jamais été trop efficace en altitude même si ça fait une dizaine d’années que nous faisons deux à trois camps en altitude pendant l’été», a dit celui qui occupe le 26e rang.

Le Russe Evgeniy Belov a été le plus rapide de la compétition. Il a devancé de 0,9 seconde le Français Maurice Manificat et de 4,5 secondes le Norvégien Martin Johnsrud Sundby.

«L’an passé, ç’a avait été mieux pour moi ici sur cette distance. J’avais fini 10e à 1 minute 1,2 seconde du premier et aujourd’hui [dimanche], je suis à 1 minute 0,9 seconde de Belov, donc plus rapide, mais je suis beaucoup plus loin au classement. Les conditions et les temps étaient plus lents cette année», a ajouté l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges.

Harvey passera maintenant le temps des Fêtes à Davos en vue du Tour de Ski qui commencera le 29 décembre avec la présentation du sprint libre, à Toblach, en Italie. «Par le passé, c’est souvent là que j’avais mon premier podium de la saison, alors j’espère avoir de meilleures sensations que celles que j’ai jusqu’à maintenant.»

Les Ontariens Len Valjas et Andy Shields sont 62e et 76e.

Browne a tout donné

Chez les femmes, la Yukonnaise Emily Nishikawa a conclu au 23e rang du 10 km style libre alors que Cendrine Browne a pris la 44e place.

«Être à 30 secondes du top-30, c’est bon en début de saison. Je suis très fière de ma coéquipière Emily. En étant dans la même forme qu'elle, c'est très positif pour moi, car je sais que je suis également capable d’être parmi les 30 meilleures! Ce n’est pas arrivé aujourd'hui [dimanche], mais je pense que ça viendra assez vite.»

La Norvège a réussi un doublé avec Therese Johaug sur la plus haute marche du podium et Ingvild Flugstad Oestberg (+12,1 secondes) en deuxième place. La Finlandaise Krista Parmakoski (+19,2 secondes) a pris le troisième rang.

«Le parcours est super difficile, alors ma stratégie était de partir fort, mais de rester constante afin de ne pas exploser à mi-parcours. J'ai tout donné ce que j'avais et j'ai bien skié», a dit la fondeuse de 25 ans.

Browne sera de retour au pays pour quelques semaines où elle compte augmenter son volume d’entraînement pour avoir une meilleure forme physique dans le but de participer à la Coupe du monde d’Ulricehamn, en Suède, à la fin janvier.

«J’aimerais y être, mais il faut que je me qualifie. Cette année, il faut montrer une dominance sur le circuit NorAm afin d'être recruté pour la Coupe du monde. C'est un nouveau fonctionnement, mais c'est juste en même temps!» a conclu l’athlète originaire de Saint-Jérôme.