LHJMQ

Relation tendue entre Mikaël Robidoux et Patrick Roy?

Publié | Mis à jour

Mikaël Robidoux a publié un texte sur son compte Twitter dimanche pour remercier les partisans des Remparts de Québec ainsi que les membres de l’organisation qu’il a côtoyés au cours de ses trois années et demie avec l’équipe. Parmi les personnes remerciées, Patrick Roy ne figurait pas dans le groupe, et ce n’est pas un hasard.

Comme «Le Journal de Québec» l’a annoncé samedi, Robidoux a été échangé aux Cataractes de Shawinigan en retour d’un choix de quatrième ronde en 2021. La transaction a été officialisée dimanche, à l’occasion de l’ouverture du marché des transactions dans la LHJMQ.

Pas d'explication

Pour l’attaquant, cette nouvelle a eu l’effet d’une bombe.

«Je ne m’attendais pas à ça. J’ai grandi ici, j’ai été repêché ici et je suis devenu un adulte ici. J’avais un attachement spécial avec cette ville, les partisans et toute l’organisation. J’étais sous le choc quand Patrick m’a annoncé que j’avais été échangé», a-t-il mentionné dimanche lors d’un entretien téléphonique avec «Le Journal».

Dans sa voix, d’ailleurs, on sentait encore de l’émotion. Non seulement était-il déçu de quitter la seule organisation avec laquelle il a joué dans la LHJMQ, mais il était également amer de la façon dont les choses ont été faites.

«Patrick m’a rencontré après le match [samedi soir] et il ne m’a pas dit grand-chose. Il m’a dit que j’avais été échangé et m’a remercié de mes services. Ça s’est arrêté là, je n’ai pas vraiment eu d’explications.»

Relation houleuse

Parmi les raisons possibles, selon l’ailier de 19 ans, sa relation difficile avec Roy a probablement pesé dans la balance, croit-il.

«Avec Patrick, ça ne cliquait pas autant qu’avec Philippe [Boucher]. Il a vraiment été bon pour moi lors de ma suspension de 15 matchs et je lui en serai toujours reconnaissant. Par contre, au niveau hockey, on n’était pas sur la même longueur d’onde.»

«Ça fait trois ans et demi que je suis à Québec, j’ai failli mourir pour cette équipe-là sur la glace du Cap-Breton [à Sydney] l’an dernier. Les gens de Québec savaient que j’avais le logo des Remparts tatoué sur le cœur. La façon avec laquelle il m’a annoncé l’échange, sans dire que c’est un manque de respect, mais j’aurais aimé que les choses se passent différemment, c’est sûr», a ajouté celui qui se dit très heureux de retrouver Daniel Renaud à Shawinigan, un entraîneur qu’il a côtoyé pendant deux saisons avec les Remparts.

De son côté, Roy expliquait la transaction par un désir d’offrir plus de temps de glace à certains autres jeunes joueurs de l’organisation, soit les Xavier Cormier, Pierrick Dubé, Olivier Mathieu et Brendan Frattaroli.

Journée chargée dans la LHJMQ

Par ailleurs, une vingtaine de joueurs ont changé d’adresse par le biais de 15 échanges, dimanche, lors de la première journée de la nouvelle période des transactions dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Outre le pacte ayant envoyé Mikaël Robidoux des Remparts de Québec aux Cataractes de Shawinigan, il y a eu certains mouvements impliquant le Titan d’Acadie-Bathurst, champion en titre de la Coupe Memorial. Il a refilé l’attaquant Ethan Crossman au Drakkar de Baie-Comeau contre trois choix, en plus de mettre la main sur l’ailier Anderson MacDonald des Wildcats de Moncton.

Le Titan a aussi expédié Keenan MacIsaac au Drakkar, obtenant Louis Tardif fils et trois sélections de repêchage. Il a acquis Mathieu Desgagnés des Saguenéens de Chicoutimi et Mathieu Samson des Cataractes.

Du côté des Tigres de Victoriaville, Mathieu Charlebois et Marc-Antoine Brouillette ont pris le chemin de Baie-Comeau. D’Artagnan Joly effectuera le trajet inverse.

Par ailleurs, l’Armada de Blainville-Boisbriand a cédé Charles-Antoine Giguère aux Wildcats moyennant un choix de deuxième tour en 2020.

La période des échanges dans le circuit Courteau se terminera le 6 janvier.