Boxe

David Lemieux a mis sa santé en danger

Publié | Mis à jour

David Lemieux avait réussi à faire le poids avant la pesée officielle vendredi, mais il l’a fait en prenant des risques importants pour sa santé.

Après une bonne nuit de sommeil à son hôtel, le boxeur (40-4, 34 K.-O.) est retourné à Montréal par avion samedi matin. Selon son promoteur Camille Estephan et le président de EOTM Antonin Décarie, l’ancien champion du monde avait le moral à plat et on peut très bien le comprendre.

Il y avait beaucoup en jeu dans son combat contre Tureano Johnson sur les plans sportif et financier. Avec sa mésaventure de vendredi, il peut oublier un combat lucratif avec Canelo Alvarez dans un avenir rapproché. Ça fait partie des aléas de son métier.

Revenons à ce qui est le plus important dans cette histoire: sa santé. Pour faire le poids pour son combat, Lemieux est allé à la limite de son corps.

«Quand on consulte le diagnostic de David, on se rend compte qu’il aurait pu se retrouver en dialyse en attendant un peu plus et tentant de le déshydrater un peu plus, a affirmé Camille Estephan avec le dossier médical de son boxeur en main. Sa santé était réellement en danger.»

«À son retour à Montréal, il doit faire d’autres tests pour s’assurer que tout est correct. Il a eu besoin de trois unités de soluté pour le réhydrater.»

Des questions sans réponses

Selon nos informations, Lemieux a suivi son plan alimentaire élaboré par son naturopathe Danik Legault à la lettre.

«Tout s’est déroulé comme prévu pendant le camp d’entraînement, a indiqué Legault lorsque joint par le "Journal de Montréal". Ma mission était de faire descendre le taux de gras de David tout en m’assurant qu’il soit bien hydraté durant ses sessions au gymnase.

«À son arrivée à New York, son poids était sous contrôle et on communiquait ensemble plusieurs fois par jour par message texte. On a appliqué la même recette qu’à son dernier combat à Las Vegas en septembre où il avait fait le poids. Pourquoi son corps n’a-t-il pas réagi de la même façon? C’est difficile à expliquer.»

Il ne faut pas lancer la pierre à Legault pour les événements de vendredi. Le spécialiste ne pouvait pas prévoir que le corps de Lemieux déciderait de ne plus répondre à l’appel. Pour ceux qui l’auraient oublié, il avait aidé le boxeur à perdre 14 lb de gras en prévision de son duel contre Gary O’Sullivan.

Un combat à 162 lb?

Pour le duel Lemieux-Johnson, aucune ceinture n’était à l’enjeu. Malgré tout, les deux boxeurs devaient respecter la limite de 160 lb en plus de disputer un duel de 12 rounds.

Après la pesée, lors d’une entrevue avec le site Fight Hub, Johnson a indiqué que l’équipe Lemieux avait demandé de mettre la limite à 162 lb pour l’affrontement de samedi.

«Robert Diaz de Golden Boy et moi avons tenté de mettre des ceintures mineures à l’enjeu au courant de la semaine, a mentionné Camille Estephan. On s’est dit qu’on s’ajusterait si ce n’était pas possible.»

«Mercredi, on a eu la confirmation que le projet tombait à l’eau. David voulait tout de même se battre dans un 12 rounds parce qu’il s’était préparé en conséquence. On a fait une demande au clan Johnson pour faire le combat à 162 lb et ils ont dit non.»