Crédit : AFP

Boxe

Une nouvelle règle pour protéger les boxeurs

Publié | Mis à jour

Yvon Michel croit qu’une nouvelle règle de la WBC qui verra le jour en juin permettra d’améliorer la sécurité des boxeurs.

«Comme pour les contrôles antidopage inopinés, il y a aura des pesées inopinées, a mentionné le président de GYM Yvon Michel. Ça va obliger les boxeurs à une meilleure discipline et à faire attention à leur poids à l’année. Il y a aura aussi une pesée tout juste avant le combat. Un écart maximum de 10 pour cent sera accepté. Le plus grand fléau que la boxe veut combattre n’est pas la déshydratation, mais l’écart de poids trop grand entre deux boxeurs. Les autres associations vont suivre la WBC.»

«L’objectif sera que les boxeurs se tiennent près de leur poids de combat toute l’année, de poursuivre Michel. L’entraînement se déroulera à l’année et non pas seulement en prévision d’un combat. Quand tu es dans la bonne division et que tu t’entraînes régulièrement, il n’y a pas de problèmes habituellement.»

En plus des pesées inopinées et d’avant-combat qui s’ajouteront, les boxeurs continueront de monter sur le pèse-personne à 30, 14 et 7 jours ainsi que 24 h avant le combat.

Jean Pascal n’a jamais eu de problèmes à atteindre le poids permis. «Je commence ma diète deux mois avant le combat, a-t-il expliqué. Lors de la semaine précédente le combat, il ne me reste que six ou sept livres à perdre. Ce n’est pas trop souffrant. Je vise toujours de faire le poids la veille de la pesée. À mon dernier combat, j’étais une demie livre trop lourd la veille. Il ne m’est arrivé qu’une fois de ne pas faire le poids à la pesée parce que ma balance n’était pas bien calibrée. Lors d’un combat en 2012, j’avais fait du tapis roulant pendant deux heures au Casino et tout était rentré dans l’ordre. Je ne prends pas plus de 20 livres entre mes combats sinon c’est trop difficile de redescendre. Après la pesée, je ne me gave pas et je mange de la même façon. Je me gave de pizza après une belle victoire.»

Lucian Bute abonde dans le même sens. «Je prenais soin de moi tout le temps et je n’avais pas plus que six livres à perdre dans la dernière semaine. C’est plus dangereux si tu dois perdre 12 à 15 livres. L’entraînement continuel était ma façon de respecter et de remercier les amateurs qui assistaient à mes combats et les gens de mon équipe.»

«C’est dommage pour David, de poursuivre Bute. Il s’agissait d’un combat très important en sous-carte de Canelo et avec une visibilité très importante. Je suis un peu triste qu’il n’ait pas appris de ses erreurs du passé.»