Crédit : ATP/WENN.com

F1

Lance Stroll : privilégié, certes, mais très rapide

Publié | Mis à jour

De l’avis du directeur d’équipe de Racing Point, Otmar Szafnauer, le Québécois Lance Stroll est aussi rapide que son prédécesseur Esteban Ocon.

Lorsque le père de Lance, Lawrence, a mis en place un consortium pour racheter l’équipe et ainsi la sauver de la faillite au mois d’août, il est devenu évident que le fils allait obtenir un volant au sein de l’écurie, aux dépens d’Ocon. La situation n’a pas manqué de déranger plusieurs observateurs, puisque le Français jouit d’une excellente réputation.

Quoi qu’il en soit, l’organisation ne souffrira pas de ce changement, du moins en termes de vitesse pure, selon Szafnauer.

«Nous avons été impressionnés par son travail dans le simulateur, a dit le directeur lors de la baladodiffusion officielle de la Formule 1 "Beyond The Grid", jeudi. Il a trouvé le rythme très rapidement, au niveau d’Esteban. Nous espérions ensuite que cette vitesse se transporte sur la piste, et ç’a été le cas, il a été très rapide.»

Lors des essais organisés par Pirelli à Abou Dhabi après le dernier Grand Prix de la saison, le Montréalais a en effet réalisé le troisième temps le plus rapide, en 1 min 37,514 s. Il n'a été devancé que par Sebastian Vettel (Ferrari) et Valtteri Bottas (Mercedes).

«Lance a vraiment aimé ses moments dans la voiture. Il a dit que la voiture pouvait faire ce qu’il souhaitait qu’une monoplace fasse, ce qui est bien. Nous avons été impressionnés.»

Mieux se qualifier

Szafnauer a toutefois admis que Lance doit travailler sur certains aspects de sa conduite, expliquant que l’écurie allait tout faire pour aider le jeune athlète dans son apprentissage.

«Nous voyons un bon potentiel en Lance, et nous allons travailler avec lui pour lui enseigner certaines choses à propos de la gestion des pneus, comment les monter à température et les faire durer. Et nous allons... l’aider à mieux se qualifier également.»

«Mais il amène de bonnes habiletés, il est rapide, il réussit habituellement de bons départs et gagne habituellement des places au premier tour. Alors nous avons hâte de travailler avec lui.»

Après deux campagnes chez Williams, Stroll amorcera sa troisième campagne en F1 à compter du 17 mars, à l’occasion du Grand Prix d’Australie.