Les Partants

«J’aimerais qu’Alvarez affronte Lemieux en 2019 à Montréal» - Hopkins

Publié | Mis à jour

David Lemieux et Saul «Canelo» Alvarez monteront dans le ring lors du même gala, samedi soir au Madison Square Garden. Et si l’on en croit les propos du légendaire boxeur à la retraite Bernard Hopkins, les deux pourraient croiser les gants lors de la prochaine année.

Mais il y a un bémol.

Les deux doivent livrer de bonnes performances samedi. Tout d’abord, Lemieux (40-4-0, 34 K.-O.) face à Tureano Johnson (20-2-0, 14 K.-O.) chez les poids moyens. Et «Canelo» (50-1-2, 34 K.-O.) face à Rocky Fielding (27-1-0, 15 K.-O.) chez les poids super-moyens.

«Nous verrons tout ça le 15 décembre, a souligné Hopkins, mercredi, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. Je pourrais dire oui et dire que "Canelo" est prêt. Mais les deux boxeurs ont été fantastiques lors de leur dernier combat. Une chose que nous avons vue de Lemieux est sa puissance dévastatrice. [...] Et c’est ce qui fait de David Lemieux un danger pour tous les boxeurs poids moyens du monde, "Canelo" et tous ceux en dessous.

«Mais la rivalité est en train de se construire, un combat à la fois. C’est ce qui rend les choses encore plus excitantes. Et un moment donné, ça devra arriver. Croyez-moi, je sais qu’en 2019, si ces boxeurs ont du succès le 15 décembre, que Lemieux et "Canelo" répondront à l’appel. C’est le combat qui doit avoir lieu en 2019.»

Évidemment, Hopkins est aux premières loges pour constater l’évolution du boxeur québécois, lui qui œuvre pour la compagnie Golden Boy Promotions, la même qui représente Lemieux.

«Il écoute, a simplement confié Hopkins. Je pourrais prendre tout le crédit pour avoir motivé David Lemieux par mes critiques. [...] Mais il a tous les outils que la plupart des boxeurs aimeraient avoir. Et pas juste son cœur, mais son intelligence et sa puissance.

«David Lemieux écoute ses partisans au Canada. Il écoute lors de nos conversations privées et mes déclarations publiques. Je dis ce que je pense. Mais David Lemieux écoute.»

Voyez le reportage d'Andy Mailly-Pressoir dans la vidéo ci-dessus.