SPO-GARY-BETTMAN-LNH

Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

LNH

Les craintes se confirment

Les craintes se confirment

Renaud Lavoie

Publié 10 décembre 2018
Mis à jour 10 décembre 2018

Des gradins moins garnis, un dollar canadien chancelant, voilà la recette parfaite pour que les projections des revenus de la LNH soient révisées à la baisse. Comme je l’avais mentionné dans une chronique au mois d’octobre, la LNH prévoyait des revenus en hausse minime de 3% cette saison, comparativement à l’an dernier. 

Mais les projections ont été révisées à la baisse (ce qui n’est jamais une bonne nouvelle) et on parle maintenant d’une hausse de seulement 2%, soit la plus petite hausse enregistrée depuis l’arrivée du plafond salarial en 2005! La moyenne dans les 13 dernières années était de 6% et dites-vous qu'un recul de 4%, c'est énorme.

Un impact partout

La semaine dernière à la rencontre des gouverneurs de la LNH à Sea Island, Gary Bettman prédisait que le plafond salarial serait de 83 millions $ la saison prochaine, soit une hausse de 3,5 millions $ par rapport à cette saison. Ce serait surprenant, voire irréaliste, que cet objectif soit atteint. Il ne faudrait pas non plus écarter la possibilité que les joueurs exigent que le plafond salarial augmente de seulement 1 million $ - il serait donc de 80 millions $ - parce qu’ils sont forcés de placer un pourcentage élevé de leur salaire en fiducie (escrow) pour permettre aux propriétaires de toucher 50% des revenus de la ligue.

L’AJLNH réagit

La vente de billets est en baisse cette saison dans la LNH, tout comme le dollar canadien qui est à 75 sous face au dollar américain, alors qu’il était à près de 79 sous il y a un an. Pour le deuxième trimestre, l’Association des joueurs est donc forcée de demander à ses membres de retenir 13,5 % des salaires pour placer cet argent en fiducie (c’est 11,5 % qui étaient placé en fiducie au premier trimestre), ce qui va relancer la grogne à l’intérieur de l’AJLNH.

Cette grogne arrive évidemment à un bien mauvais moment, sachant que les joueurs pourront rouvrir la convention collective le 15 septembre prochain.