NFL

Tom Brady voit un record gâché par un touché improbable

Publié | Mis à jour

Tom Brady a peut-être établi le record pour le plus grand nombre de passes de touché dans l’histoire de la NFL, mais c’est le majeur complètement fou de Kenyan Drake qui a retenu l’attention dans le revers de 34 à 33 des Patriots de la Nouvelle-Angleterre contre les Dolphins, dimanche, à Miami.

Avec sept secondes à écouler au match, le quart-arrière des Dolphins (7-6), Ryan Tannehill, a rejoint Kenny Stills au milieu du terrain. Celui-ci a ensuite fait une passe latérale à DeVante Parker, qui a lui-même remis à Drake. Le porteur de ballon a parcouru les 52 verges qui le séparaient de la ligne des buts pour offrir la victoire aux favoris de la foule.

Brady est devenu le quart-arrière ayant obtenu le plus grand nombre de passes payantes en combinant la saison régulière et les éliminatoires quand il a rejoint Julian Edelman dans la zone des buts au deuxième quart. Le vétéran compte maintenant 582 touchés aériens. Il avait entamé la partie à égalité avec Peyton Manning.

Rob Gronkowski, qui a atteint le plateau de 100 verges par la voie des airs pour seulement la deuxième fois cette saison avec 107 verges dimanche, Cordarrelle Patterson et James Develin (au sol) ont aussi marqué pour les Patriots (9-4).

Les Chiefs se qualifient

Les Chiefs de Kansas City (11-2) se sont officiellement qualifiés pour les éliminatoires en défaisant les Ravens de Baltimore (7-6) en prolongation par la marque de 27 à 24.

Harrison Butker est celui qui a réussi le placement vainqueur. Patrick Mahomes avait forcé la tenue de la période supplémentaire en complétant une passe de touché de cinq verges à Damien Williams avec moins d’une minute à écouler au temps réglementaire.

Les Saints de La Nouvelle-Orléans (11-2) se sont pour leur part assurés de remporter le titre de la section Sud de l'Association nationale.

Tirant de l’arrière 14 à 3 après 30 minutes de jeu, ils ont inscrit trois touchés, en plus de réussir un placement en deuxième demie, pour se sauver du domicile des Buccaneers de Tampa Bay (5-8) avec un gain de 28 à 14.

Drew Brees a lancé une passe de touché et a marqué une fois au sol dans la victoire.

Dans les autres matchs en début d’après-midi, les Packers de Green Bay ont battu les Falcons d’Atlanta 34 à 20 à leur premier match depuis le congédiement de Mike McCarthy. Les Colts d’Indianapolis ont vaincu les Texans de Houston 24 à 21 et les Giants de New York ont démoli les Redskins de Washington 40 à 16.

Les Browns de Cleveland ont quant à eux battu les Panthers de la Caroline 26 à 20, tandis que les Bills de Buffalo se sont inclinés 27 à 23 devant les Jets de New York.

Amari Cooper garde les Cowboys sur la bonne voie

Le receveur de passes Amari Cooper a connu toute une journée de travail, inscrivant trois touchés, dont celui de la victoire en prolongation, et les Cowboys de Dallas ont battu les Eagles de Philadelphie 29 à 23 au Texas.

Ayant amassé 217 verges en 10 réceptions, Cooper a capté une passe de 15 verges de Dak Prescott pour permettre aux siens de récolter un cinquième gain d’affilée et de souffler un peu au sommet de l’Est de la Nationale. Dallas (8-5) détient une confortable avance sur les Eagles (6-7), ex aequo avec les Redskins.

Prescott a été étincelant, touchant la cible 42 fois en 54 occasions pour 455 verges, trois majeurs et deux interceptions. Ezekiel Elliott a ajouté 114 verges au sol et 79 par la passe.

Pour les visiteurs, Carson Wentz a rejoint trois coéquipiers dans la zone payante.

Les Chargers ne lâchent pas prise

Le botteur Mike Badgley a effectué quatre placements, dont trois en seconde demie, pour permettre aux Chargers de défaire les Bengals de Cincinnati 26 à 21 à Los Angeles.

Badgley a notamment fait parler de lui en s’exécutant sur une distance de 59 verges à la fin du deuxième quart. Austin Ekeler, au sol, et Keenan Allen, par la voie des airs, ont inscrit les touchés des vainqueurs. Le vétéran Philip Rivers a totalisé 220 verges.

Los Angeles (10-3) a gagné ses trois derniers rendez-vous et reste au deuxième échelon de l’Ouest de l’Américaine. 

Dans le camp rival, Joe Mixon a bien fait avec 111 verges et un majeur en 26 portées. Il n’a toutefois pas empêché les Bengals (5-8) d’échapper un cinquième match de suite. 

Dans les autres duels de fin d’après-midi, les 49ers de San Francisco ont obtenu une rare victoire en disposant des Broncos de Denver au compte de 20 à 14.

Les Raiders d’Oakland ont aussi récolté leur troisième gain de la campagne, l’emportant 24 à 21 contre les Steelers de Pittsburgh.

Enfin, les Lions de Detroit ont aisément vaincu les Cardinals de l’Arizona 17 à 3.

Les Bears trop forts pour Jared Goff

La défensive des Bears de Chicago a réalisé quatre interceptions et trois sacs aux dépens du quart Jared Goff, dimanche, au Soldier Field, dans une victoire de 15 à 6 face aux Rams de Los Angeles en soirée.

Dans un duel où les deux pivots en présence ont livré une performance erratique, les favoris locaux ont pris l’ascendant avec neuf points sans réplique au troisième engagement. Eddie Goldman a brisé une égalité de 6 à 6 avec un touché de sûreté quand il a stoppé Goff dans la zone des buts. Puis, le joueur de ligne offensive Bradley Sowell a capté une passe de touché de deux verges.

Mitchell Trubisky a éprouvé des ennuis pour les Bears (9-4), atteignant la cible 16 fois en 30 occasions pour 110 verges.

Pour sa part, Goff a réussi 20 de ses 44 passes pour 180 verges. Les Rams (11-2) avaient gagné leurs trois parties précédentes.

Le dernier match de la NFL impliquant deux quarts partants ayant totalisé chacun au moins trois interceptions avait eu lieu le 29 décembre 2013. Ce jour-là, Joe Flacco et Andy Dalton, respectivement des Ravens de Baltimore et des Bengals de Cincinnati, avait vu l’ennemi saisir trois et quatre de leurs passes.