Crédit : Cape Breton Post

LHJMQ

Declan Smith: une histoire touchante

Declan Smith: une histoire touchante

Mikaël Lalancette

Publié 08 décembre
Mis à jour 08 décembre

Le monde du sport nous offre parfois des histoires touchantes.

Un bref moment de l’histoire où un athlète triomphe après une grande peine.

Comme spectateurs et membres des médias, on ne peut qu’être admiratifs du courage et de la «chance» qu’un athlète puisse vivre ce moment inoubliable. C’est la beauté du sport, qui peut aussi être très cruel.

C’est arrivé vendredi soir dans la LHJMQ.

Le capitaine des Screaming Eagles du Cap-Breton, l’attaquant Declan Smith, effectuait un retour au jeu.

Declan a perdu sa mère Rachel dans les derniers jours. La saloperie de cancer lui a enlevé la femme la plus importante de sa vie et celle de ses frères Kuri et Colin.

Rachel est restée forte et digne jusqu’à la fin de son combat contre la maladie. Sur les réseaux sociaux, on la voit afficher fièrement le chandail de son fils sur son lit d’hôpital quelques jours avant sa mort.

L’attaquant des Screaming Eagles lui a rendu un vibrant hommage après son décès sur Instagram.

«Aujourd’hui, nous avons perdu la plus belle inspiration de ma vie, écrit-il. Tu vas nous manquer plus que tout. Je vais m’ennuyer de tes bons conseils, de ta façon de détendre l’atmosphère avec ton rire communicateur et surtout de tes câlins si réconfortants. Le ciel a gagné une âme spéciale. Repose en paix maman.»

Éprouvé, Declan Smith a manqué deux matchs de son équipe.

À son retour au jeu vendredi soir, c’est lui qui a donné la victoire aux Screaming Eagles. C’était l’égalité 2-2 et il a marqué avec moins de cinq minutes à jouer contre le Titan d’Acadie-Bathurst.

Sur la séquence de son but, on voit le vétéran de 20 ans pointer le ciel. Il a sans aucun doute dédié son but gagnant à sa maman.

Declan Smith a reçu la première étoile du match. Ses coéquipiers n’ont jamais quitté la patinoire après la rencontre.

Après son entrevue à la télévision, Declan Smith a été encerclé. Ses coéquipiers, sa famille de hockey, l’ont serré dans leurs bras.

Comme on serre un membre de notre famille qui a mal après le décès de quelqu'un qu'il aimait beaucoup.

La scène a été partagée sur les réseaux sociaux. Un moment très touchant.

Là-haut Maman Rachel devait être fière de son fils.

J'en profite pour offrir mes plus sincères sympathies à toute la famille Smith.