LNH

William Nylander : Mike Babcock prend une partie du blâme

Publié | Mis à jour

William Nylander a été assez discret à son premier match de la saison, qui s’est soldé par une défaite de 5 à 4 de ses Maple Leafs de Toronto face aux Red Wings de Detroit jeudi soir.

L’entraîneur-chef Mike Babcock sera toutefois patient avec son jeune joueur.

Le Suédois, qui a accepté un pacte de six ans et 45 millions $ à la date limite prévue à la convention collective pour prendre part au reste de la saison, a été utilisé pendant 12 min 29 s, étant blanchi de la feuille de pointage.

L’attaquant n’avait pas eu une seule occasion de s’entraîner avec ses coéquipiers auparavant. Il devait sauter sur la glace mercredi matin, mais l’autobus de l’équipe est tombé en panne la veille lorsque les joueurs effectuaient le trajet retour de Buffalo. La séance a donc été annulée.

Babcock est par ailleurs bien au fait de la situation et il a pris une partie du blâme pour ce revers.

«Je crois qu’il était bien, a dit Babcock, selon le site officiel de la Ligue nationale de hockey (LNH). C’était probablement injuste comme situation – nous avons eu ce problème d’autobus, nous étions censés nous entraîner, mais nous ne lui avons pas donné d’entraînement.»

«Nous voulions l’insérer dans la formation. Vous avez deux gars sur ce trio, [Auston Matthews] qui revient d’une blessure et un autre qui n’a pas joué cette saison. [Le résultat] n’a rien à voir avec Willy, c’est en lien avec moi qui voulais gagner ce match, c’est tout.»

Entraînements requis

Babcock est par ailleurs conscient que Nylander aura besoin d’un peu de temps pour retrouver la forme et offrir une contribution à la hauteur de son talent.

«Je voulais qu’il joue beaucoup. Je voulais simplement l’envoyer sur la glace pour qu’il se mette en marche. Quand tu manques autant de hockey, c’est difficile. Mais j’ai parlé à [Matthews] à propos de cela aussi. Ils devront tous les deux en donner plus lors de tous les entraînements et ils reviendront au niveau dont ils sont capables.»

Le principal intéressé est par ailleurs sur la même longueur d’onde que son instructeur sur ce point. Il a d’ailleurs vu une amélioration tout au long de la rencontre.

«Je me sentais bien, a ainsi déclaré Nylander après le match. Il y a une grande différence entre s’entraîner par soi-même et avec l’équipe à la maison. Je commençais à me sentir mieux et les jambes étaient correctes, alors c’était bien pour un premier match.»

Babcock sera patient avec son poulain, puisqu’il sait ce qu’il peut apporter à l’équipe.