Boxe

«Il ne sait pas à quel point il est dans le trouble» – David Lemieux

Publié | Mis à jour

Après un gala qui a pris une tournure dramatique samedi dernier, la vie continue dans le monde de la boxe. Le prochain combat d’envergure pour les amateurs québécois mettra en vedette David Lemieux, samedi prochain, dans un gala présenté au Madison Square Garden de New York.

Le représentant d’Eye of the Tiger Management (EOTM) (40-4, 34 K.-O.) croisera le fer avec l’Américain Tureano Johnson (20-2, 14 K.-O.) dans un autre combat qu’il ne peut pas échapper.

«Je sais qu’il est bon des deux bords, a expliqué David Lemieux. Il est bon droitier et il est bon gaucher. On s’est entraînés avec des boxeurs qui lui ressemblent.»

Sur les réseaux sociaux, Johnson a mis de l’huile sur le feu dans les derniers jours en mentionnant qu’il passerait le knock-out à Lemieux entre les rounds 6 et 8.

«J’ai hâte de voir ça, a souligné le Québécois. On est prêts et on sait de quoi on parle. Johnson ne sait pas à quel point il est dans le trouble. On n’a aucune inquiétude à son sujet et j’ai de belles choses à prouver.»

«En faisant une telle déclaration, ça signifie qu’il va venir pour se battre, a ajouté l’entraîneur Marc Ramsay. En même temps, ce n’est peut-être pas la meilleure idée contre David Lemieux. C’est facile de parler avant, mais on verra quel type de danse il voudra faire samedi soir prochain.»

Un camp pour hommes

Lors de la conférence de presse pour officialiser le choc contre Johnson, Lemieux s’est présenté avec une ecchymose en dessous de l’oeil droit. Hier, il avait deux bonnes éraflures sur le nez.

Le boxeur de 29 ans a souri quand on l’a interrogé à ce sujet.

«J’ai connu un très bon camp d’entraînement, a expliqué Lemieux. Les petites marques que j’ai au visage, ça fait partie de la game.

«Une d’elles a été l’oeuvre d’un velcro après un coup dans la face. Ça fait trois semaines que je l’ai et ça devrait partir. Je vous le promets !»

Comme d’habitude, on ne connaît pas l’identité de ses partenaires d’entraînement. Toutefois, on peut croire que son opposition était de bon calibre, car c’est l’une des premières fois que Lemieux s’est présenté dans des événements médiatiques avec le visage qui présente des marques de ses séances au gymnase.

Stevenson dans ses pensées

Bien sûr, l’état de santé d’Adonis Stevenson a été l’un des sujets sur lesquels Lemieux a été interrogé. Aux dernières nouvelles, «Superman» est toujours dans un état critique, mais stable dans un hôpital de Québec.

«C’est très triste ce qui lui est arrivé, a souligné Lemieux. C’est un de nos gars qui est tombé dans le coma après nous avoir donné de belles années de boxe. Il y a plusieurs facteurs qui peuvent expliquer ce qui s’est passé, dont la déshydratation. Ça fait partie des risques du métier.

«J’espère qu’il va s’en sortir. Mes pensées à lui et à sa famille.»

Le cogneur est bien conscient des risques quand il se dirige vers le centre du ring pour amorcer un duel.

«Je ne pense pas à ça quand je rentre dans le ring et je n’y pense jamais même si je sais que c’est un scénario qui peut se produire, a précisé Lemieux. Je me concentre le fait d’être bien préparé pour mes combats et de bien paraître.»