Crédit : AFP

NFL

Les Redskins n’embaucheront pas Colin Kaepernick

Publié | Mis à jour

Les Redskins de Washington ont eu des discussions sur la possible embauche de Colin Kaepernick, mais ils ont finalement décidé de ne pas offrir de contrat au passeur qui n’a pas joué dans la NFL depuis 2016, car ils devraient effectuer trop de changements pour l’intégrer à leur attaque.

La formation de la capitale américaine a des besoins criants à la position de quart-arrière. Son partant, Alex Smith, a subi une importante fracture de la jambe il y a deux semaines. Son remplaçant, Colt McCoy, a aussi été victime d’une fracture de la jambe dans la défaite de 28 à 13 contre les Eagles de Philadelphie, lundi. Mark Sanchez a ensuite pris le relais.

«Nous n’avons pas beaucoup de temps pour embaucher un nouveau quart et mettre en place un nouveau système de jeu», a expliqué l’entraîneur-chef des Redskins, Jay Gruden, au réseau ESPN.

«Quand tu as besoin d’un quart remplaçant si tard dans la saison, tu veux quelqu’un qui possède des habiletés semblables à celles de ton partant», a-t-il ajouté.

En plus de ses prouesses sur le terrain, Kaepernick est connu pour son implication sociale. Il a lancé le mouvement contre les inégalités raciales et la brutalité policière dans la NFL en s’agenouillant pendant l’interprétation de l’hymne national avant les matchs.

Kaepernick poursuit présentement la NFL, accusant les propriétaires de collusion. Il avance que ceux-ci se sont entendus pour ne pas lui offrir de contrat.

Avec quatre matchs à disputer cette saison, les Redskins (6-6) occupent le deuxième rang de la section Est de l'Association nationale, à égalité avec les Eagles et derrière les Cowboys de Dallas (7-5).