LNH

Dave Hakstol peut souffler... un peu

Publié | Mis à jour

Dave Hakstol peut souffler un peu. Le nouveau directeur général des Flyers de Philadelphie, Chuck Fletcher, n’a pas l’intention d’effectuer un changement au poste d’entraîneur-chef, du moins pour l’instant.

«Il faut donner une chance aux gens de montrer comment ils vont travailler avec toi», a expliqué Fletcher, quand il a été interrogé au sujet de la sécurité d’emploi de Hakstol pendant un point de presse en compagnie de Paul Holmgren, président de l’équipe, et Dave Scott, président directeur général de Comcast Spectacor, compagnie qui possède les Flyers, mercredi.

«C’est facile d’avoir une opinion de l’extérieur, mais pour prendre une décision, tu dois avoir davantage d’informations que ce que j’ai en ce moment. Je veux que ça fonctionne.»

Fletcher remplace Ron Hextall, congédié la semaine dernière. Hakstol, pour sa part, est à la barre de l’équipe depuis la saison 2015-2016. Il a affiché un dossier de 133-98-40 pendant cette période. Il a mené les Flyers en séries à deux reprises, se faisant montrer la porte de sortie dès le premier tour chaque fois.

Objectif séries

Les Flyers sont présentement septièmes dans la section Métropolitaine, neuf points derrière les meneurs, les Capitals de Washington. Malgré cette situation peu enviable, Fletcher croit que son équipe peut encore faire parler l’elle cette saison.

«Nous avons encore beaucoup de temps, a-t-il lancé. Nous avons l’occasion de nous qualifier en séries avec ce groupe. Cela doit être notre objectif.»

C’était d’ailleurs pour ne pas mettre une croix sur la présente campagne que Holmgren a trouvé un remplaçant à Hextall si rapidement. «Il fallait bouger vite, a-t-il indiqué. Nous devons recommencer à gagner des matchs.»

Moins de buts

Fletcher n’a pas encore complété l’évaluation de sa nouvelle équipe. Il a toutefois déjà ciblé une lacune qui doit absolument être améliorée.

«Nous accordons trop de buts, a-t-il affirmé. La qualité des tirs que nous concédons n’est pas si mal, mais nous cédons trop souvent, et ce n’est pas seulement la faute des gardiens.»

Les Flyers accordent 3,52 buts par match depuis le début de la saison, la troisième plus haute moyenne de la Ligue nationale de hockey, derrière les Blackhawks de Chicago (3,68) et les Sénateurs d’Ottawa (4,07).

La troupe de Philadelphie recevra les Blue Jackets de Columbus jeudi.