Canadiens

Max Domi et Jonathan Drouin prennent les choses en main

Publié | Mis à jour

Les Sénateurs ont de bons duos à l’attaque avec Mark Stone et Brady Tkachuk ou Matt Duchene et Ryan Dzingel. Mais le temps d’un soir, ce n’était rien de comparable à la complicité entre Max Domi et Jonathan Drouin.

Les deux jeunes attaquants des Canadiens ont mystifié Craig Anderson et la poreuse brigade défensive des Sénateurs dans un gain de 5-2, mardi au Centre Bell, avec des récoltes de trois points chacun. Domi a marqué deux buts et récolté une passe, alors que Drouin a inscrit un but et deux passes.

Les numéros 13 et 92 ont offert une des belles performances de la saison. Il y avait de la magie dans l’air entre les deux complices. Les trois buts des membres du deuxième trio se retrouveront dans les jeux de la semaine. Ce n’était pas de la chance, mais des jeux bien ficelés et des tirs d’une grande précision.

«Jonathan est tellement un bon joueur, c’est facile de jouer avec lui, a raconté Domi, qui portait le manteau digne de «Game of Thrones» dans le vestiaire du CH. Oui, nous avons marqué trois buts, mais Jo a aussi fait de bons jeux défensifs qui passeront dans l’ombre. Il a réalisé deux gros replis pour freiner des attaques des Sens. Ça fait une différence dans un match.»

«Il y a une belle chimie entre nous, mais ce soir [mardi], on dirait que tout fonctionnait, a renchéri Drouin. J’ai du plaisir à jouer avec lui, on se trouve facilement sur la glace.»

30 points pour Domi

Depuis son premier jour à Montréal, Domi a répété de nombreuses fois qu’il porterait l’uniforme du CH avec une immense fierté et qu’il carburerait à la pression d’un plus gros marché que celui de l’Arizona.

Le fils de Tie Domi n’avait pas lancé des paroles en l’air. À ses 28 premiers matchs avec sa nouvelle équipe, Domi a déjà amassé 30 points (13 buts, 17 passes). Il n’est qu’à cinq buts d’égaler son sommet personnel, établi lors de sa saison recrue avec les Coyotes en 2015-2016. Cette année-là, il avait obtenu 52 points.

À moins d’une blessure ou d’un ralentissement majeur, Domi connaîtra sa saison la plus productive dans la LNH. Au grand bonheur de Marc Bergevin, qui a réalisé un coup de maître le 16 juin dernier en obtenant ses services en retour d’Alex Galchenyuk.

Victoire importante

Le CH a gagné ce match en deuxième période avec une poussée de trois buts en 3 min 39 s. Domi (deux fois) et Artturi Lehkonen ont tour à tour déjoué Anderson pour assommer la bande à Guy Boucher.

Au deuxième vingt, Claude Julien a eu la main heureuse en apportant un petit changement. Il a utilisé Andrew Shaw à la droite des Finlandais Jesperi Kotkaniemi et Lehkonen. Paul Byron, quant à lui, s’est retrouvé avec Domi et Drouin.

Après cette inversion aux ailes, le CH a retrouvé son mordant à l’attaque.

«On connaît Byron, il apporte tellement une bonne vitesse, a expliqué Drouin. Mais il n’est pas juste rapide, il a une bonne vision et il réussit de bonnes passes.»

Avec une seule victoire à ses sept sorties précédentes (1-4-2), le Tricolore avait grandement besoin de rebondir. C’était aussi le premier match d’une série aller-retour contre un rival de division.

Pour recycler un vieux message des entraîneurs, une équipe a besoin de ses gros canons pour l’emporter. Ç’a été le cas face aux Sénateurs. En plus du duo de Domi et Drouin, Brendan Gallagher a marqué son 12e but de la saison, Carey Price a repoussé 28 des 30 tirs dirigés vers lui et Shea Weber a joué un autre bon match.

Dylan DeMelo et Stone ont réussi les deux buts des visiteurs.

Duel de recrues

Kotkaniemi jouait un deuxième match contre les Sénateurs, mais un premier contre Tkachuk. Il s’agissait donc d’un choc entre les troisième et quatrième choix du dernier repêchage à Dallas. Tkachuk, un ailier énergique et bon marqueur, a suivi le rythme de son équipe en perdant de la vigueur à partir de la deuxième période.

Dans le cas de Kotkaniemi, il a servi une superbe passe sur le but de son compatriote Lehkonen en deuxième période. Julien a toutefois géré son temps de jeu en l’utilisant moins de 13 minutes dans un deuxième match d’affilée.

Il y aura plusieurs autres confrontations entre le Finlandais et l’Américain. La prochaine sera dès jeudi à Ottawa.