Crédit : Compte Twitter de Patrick O'Neal (Fox Sports West)

LNH

Nikita Scherbak et le rêve californien

Publié | Mis à jour

Réclamé au ballottage par les Kings en fin de semaine, l’attaquant Nikita Scherbak se plait déjà à Los Angeles.

L’ancien choix de premier tour des Canadiens de Montréal dit vivre un rêve d’enfance en s’installant en Californie, lui qui avait visité la région lorsqu’il avait 10 ans.

«Lorsque je suis allé à Disneyland, je me suis dit ‘oh, mon Dieu. C’est un rêve ici. Le rêve californien (California Dreaming)’», a-t-il raconté aux journalistes, mardi.

«J’ai vu tous ces babillards de LeBron James. Je vis un rêve en ce moment. C’est incroyable. Je savoure chaque seconde.»

Ébranlé sur le coup, Scherbak dit ignorer pourquoi les Canadiens l'ont soumis au ballottage, samedi dernier, mais il est ravi d'«obtenir un nouveau départ» et entend «prouver» que le CH a eu tort de s'en débarasser.

Il apprenait le français

Le Russe de 22 ans s’est récemment fiancé à une francophone de la région de Montréal. L’ailier droit a raconté au réseau Fox Sports West qu’elle l’a incité à apprendre la langue de Molière.

«Il y avait beaucoup de gens qui parlaient en français (au Québec) et j’ai appris à parler un peu, car ma fiancée est originaire de là. Elle essayait de m’initier à des cours, mais ce n’est plus le cas.

«J’ai une raison, parce que personne ne parle français à L.A. Je crois que je dois apprendre l’espagnol maintenant.»

Kovalchuk : une idole de jeunesse

Dans le vestiaire des Kings, Scherbak réalisera aussi un autre rêve d’enfance, soit de rencontrer l’une de ses idoles de jeunesse en la personne d’Ilya Kovalchuk. Les deux joueurs feront bientôt connaissance.

«Je suis très excité à l’idée de le rencontrer. Je ne sais pas comment ça ira. J’espère que ça ne sera pas trop inconfortable. J’ai entendu dire que c’est un chic type, donc ça aidera.»

Selon le quotidien «L.A. Times», Scherbak a reçu le feu vert des médecins pour jouer, mais il ignore quand son visa sera prêt.