Crédit : AFP

LHJMQ

Les Ducks bien enracinés au Québec

Les Ducks bien enracinés au Québec

Mikaël Lalancette

Publié 04 décembre
Mis à jour 04 décembre

Quand on parle des liens des équipes de la Ligue nationale de hockey avec le Québec, une équipe nous vient en tête, le Lightning de Tampa Bay.

Plusieurs joueurs de l’équipe sont nés au Québec ou ont évolué dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Le DG de l’équipe est un Québécois, Julien BriseBois, et l’organisation a deux entraîneurs québécois aux commandes du club-école dans la Ligue américaine, Benoit-Groulx et Gilles Bouchard.

L’arrivée de Daniel Sprong à Anaheim dans la transaction qui a fait passer Marcus Pettersson aux Penguins m’a donné envie de vous parler de la forte connexion entre les Ducks et le Québec.

Si l’équipe régulière ne mise pas sur plusieurs joueurs québécois établis, la situation s’apprête à changer.

Dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Ducks comptent trois excellents espoirs en attaque: les Québécois Maxime Comtois, des Voltigeurs de Drummondville, puis Antoine Morand et Benoit-Olivier Groulx des Mooseheads de Halifax. Le défenseur Hunter Drew, des Islanders de Charlottetown, est aussi la propriété des Ducks.

Quelques anciens de la LHJMQ jouent pour le club-école des Ducks dans la Ligue américaine, les Gulls de San Diego.

Alex Dostie, Giovanni Fiore et Simon Benoit sont trois réguliers cette année. L’ancien défenseur des Cataractes de Shawinigan, le plus jeune joueur régulier cette saison à San Diego, tire d’ailleurs son épingle du jeu.

Au deuxième étage, les liens entre les Ducks et la LHJMQ sont nombreux.

Prenons le cas du DG de l’équipe, Bob Murray.

Il a joué pour les Royals de Cornwall dans les années 80 et sera intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en avril prochain.

Dans le département hockey, le poids du Québec est lourd dans le secteur recrutement des Ducks. Martin Madden père et fils sont épaulés par Stéphane Pilotte puis par l’ancien Nordiques, Michel Goulet.

L’ancien défenseur des Ducks, François Beauchemin, est lui aussi impliqué dans le département hockey de l’organisation.

Dans la Ligue américaine, Sylvain Lefebvre et David Urquhart (entraîneurs adjoints) puis Jean-François Labbé (entraîneur des gardiens) sont tous passés par la LHJMQ.

La liste est donc étoffée.

De quoi rendre fier mon ami et collègue Alain Chainey, qui a donné plusieurs années de sa vie à cette organisation.

Je ne sais pas pour vous, mais je regarde les jeunes espoirs des Ducks et je pense qu’on peut regarder l’avenir de l’équipe avec optimisme.

C’est vrai, Ryan Kesler, Ryan Getzlaf et Corey Perry ne rajeunissent pas, mais l’avenir est tout de même prometteur.

Il n’y a pas beaucoup de formations de la LNH qui misent sur un bassin d’espoirs comme Troy Terry, Josh Mahura, Max Jones, Sam Steel, Maxime Comtois, Benoit-Olivier Groulx et Antoine Morand.

La liste est plutôt impressionnante.