Boxe

Adonis Stevenson dans le coma artificiel jusqu’à la fin de la semaine

Publié | Mis à jour

Adonis Stevenson sera dans le coma artificiel jusqu’à la fin de semaine selon ce qu’a appris «Le Journal de Montréal» mardi matin.

Selon nos informations, les médecins jugent qu’un réveil serait trop risqué pour le boxeur de 41 ans pour le moment. Au moment d’écrire ces lignes, l’ancien champion du monde WBC des mi-lourds est toujours dans un «état stable sous sédation contrôlée» aux soins intensifs de l’hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec.

Le père de cinq enfants est dans ce centre hospitalier depuis samedi soir après avoir subi une défaite par knock-out contre l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk. Il s’y est rendu d’urgence en ambulance après avoir été victime d’un malaise dans son vestiaire alors qu’il était entouré de son équipe, de sa famille et de ses amis.

Le médecin de la régie Dr Marc Gagné et le médecin traitant du boxeur, Dr Francis Fontaine sont intervenus rapidement auprès de l’athlète. Dr Gagné était le médecin qui était responsable de la décision d’envoyer Stevenson à l’hôpital sur-le-champ.

Sa conjointe réagit

À l’hôpital, Stevenson est entouré de quelques personnes, dont sa conjointe Simone God. La nouvelle maman a effectué sa première déclaration publique mardi matin.

«Adonis est un battant et va continuer à se battre comme un champion, a-t-elle écrit sur son compte Twitter en soutien à son amoureux. Je vais faire tout ce que je peux pour le soutenir et l’aider à se remettre sur pied le plus tôt possible afin qu’il soit de retour dans notre famille.

«Merci de le garder dans vos prières.»

De plus, Mme God a changé le fond de son compte avec une photo de son conjoint avec le mot «SupermanStrong».

Dans un autre message, celle qui a donné naissance à la petite Adonia le mois dernier a tenu à remercier les partisans de Stevenson et tous les autres qui lui ont envoyé des messages d’encouragement au cours des 72 dernières heures.

«Au nom d’Adonis, nous voulons remercier tout le monde pour leur incroyable soutien et vos messages des derniers jours. Nous vous remercions aussi d’avoir respecté notre intimité en cette période si difficile», a-t-elle ajouté.