LNH

Seattle: l'attente est enfin terminée

Seattle: l'attente est enfin terminée

Louis Jean

Publié 03 décembre
Mis à jour 03 décembre

Les propriétaires des 31 équipes de la Ligue nationale de hockey sont actuellement réunis au splendide Resort Sea Island en Georgie pour la traditionnelle réunion des gouverneurs de décembre. Les rencontres ont lieu lundi après-midi et mardi matin.

Le dossier de l’heure est bien sûr l’annonce du retour de la LNH à Seattle.

L’ajout d’une 32e équipe est souhaité depuis belle lurette par Gary Bettman et le marché tant convoité était celui de Seattle. Le coût de la concession a été établi à 650 millions de dollars, qui seront distribués à 30 des 31 propriétaires actuels, les Golden Knights de Vegas étant exclus du processus.

La formation du Nevada ne perdra cependant aucun joueur au repêchage d'expansion, contrairement aux autres clubs.

Présentation à venir

Le producteur de films américains Jerry Bruckheimer et l’argentier de l’équipe d’expansion, David Bonderman, sont arrivés sur place. Ils feront une présentation aux gouverneurs mardi, après quoi un votre aura lieu.

La LNH a besoin des trois quarts des votes pour procéder à une expansion. Toutefois, on s’attend à ce que les propriétaires approuvent de façon unanime la proposition d’expansion.

La grande question sera de savoir quand Seattle effectuera un retour dans la Ligue nationale. Le Key Arena ne sera pas prêt à temps pour commencer la saison 2020-2021, mais on entend que le souhait du groupe de Seattle est de jouer le plus rapidement possible.

Saura-t-il convaincre la LNH même si cela signifie de passer les premières semaines de la saison sur la route?

Il faut aussi rappeler que l’Association des joueurs (AJLNH) peut rouvrir la convention collective en 2020. Il serait assez embarrassant pour la ligue d’accueillir une 32e équipe et de se retrouver en arrêt de travail.

À ce sujet, il sera intéressant de voir où la LNH et l’AJLNH en sont dans les pourparlers en vue du report de l’actuelle convention collective. Tout indique qu’il n’y a eu aucune discussion substantielle en ce sens jusqu’à présent.