LNH

Kyle Dubas n'échangera jamais William Nylander

Publié | Mis à jour

Un simple coup de fil a fait toute la différence dans le dossier William Nylander, qui était à moins d’une heure de mettre une croix sur la saison 2018-2019 de la Ligue nationale de hockey (LNH).

L’athlète de 22 ans s’est dit soulagé d’avoir signé un contrat peu avant l’échéance fixée à samedi, 17 h, avec les Maple Leafs de Toronto. Aussi, il a agi de son propre chef pour faire avancer les choses et il ne regrette pas sa décision, lui qui, selon certaines sources, espérait un salaire annuel de 8 millions $.

«Nous étions à 40 minutes de l’heure limite et je discutais avec mon agent. Je lui ai dit de les appeler et ce coup de téléphone a tout réglé, a-t-il déclaré aux médias, lundi. Le contrat a été signé vers 16 h 53, je ne pouvais pas y croire.»

«Ce fut une expérience d’apprentissage que je ne souhaite pas vivre de nouveau, a poursuivi le détenteur d’un pacte de six ans et de 41,4 millions $. Il y a eu de gros pourparlers durant tout le processus. Bien faire cadrer mon salaire sous le plafond de la masse de l’équipe, et ce, avec tous les autres déjà compris, a représenté une grosse partie de la procédure.»

Avenir assuré

Maintenant qu’il détient une entente en poche, le fils de l’ancien hockeyeur Michael Nylander pourra se concentrer sur ses performances, puisqu’il demeurera possiblement dans la Ville Reine durant plusieurs années.

Kyle Dubas lui aurait d’ailleurs assuré qu’il n’allait pas l’échanger tant qu’il sera directeur général à Toronto.

«J’ai toujours voulu être ici, a affirmé Nylander. Ce n’était pas une question pour moi. Les négociations ont été longues, mais au final les deux parties sont contentes.»

La saison passée, le choix de premier tour – le huitième au total – des Leafs en 2014 a amassé 20 buts et 41 mentions d’aide pour 61 points en 82 rencontres.

Nylander croit qu’il pourra aider ses coéquipiers dès qu’il réintégrera la formation. «Je vais avoir besoin de quelques matchs pour retrouver mon rythme, mais je suis en bonne forme», a-t-il dit.

La formation ontarienne visitera les Sabres de Buffalo, mardi, avant d’accueillir les Red Wings de Detroit deux jours plus tard.