Boxe

Deux anciens champions solidaires envers Stevenson

Publié | Mis à jour

Deux figures bien connues de la boxe québécoise, Jean Pascal et Lucian Bute, ont commenté les graves problèmes de santé d'Adonis Stevenson en entrevue à TVA Sports, lundi.

Les deux anciens champions du monde sont inquiets pour celui qui a été plongé dans un coma artificiel après avoir perdu son titre de roi des mi-lourds du WBC, samedi soir, au Centre Vidéotron de Québec.

Dans les circonstances, même s’il a déjà eu des accrochages avec «Superman» sur les réseaux sociaux par le passé, Pascal met sa rivalité de côté pour offrir son soutien au clan Stevenson.

«J’offre mon soutien à Adonis et à sa famille. C’est un événement très triste. Je prie pour lui. Je sais que le Québec est derrière Adonis. Malgré nos divergences dans le sport, il faut mettre ça de côté et se rallier derrière lui, a-t-il indiqué. 

«Nous sommes des rivaux dans l’arène, mais dans la vie de tous les jours, Stevenson est un papa comme moi et un être humain. Et entre humains, il faut être solidaires», a-t-il pris le soin d’ajouter, visiblement secoué par la tournure des événements.

Pascal affirme qu’une telle nouvelle remet les choses en perspective pour tous les boxeurs, mais il rappelle que c’est un métier risqué.

«Un événement de la sorte, ça fait peur, on se remet en question. Mais ce sont les risques du métier. Il ne faut pas oublier que ce n’est pas la norme, mais un accident. Il y a beaucoup plus de boxeurs en santé que de boxeurs en mauvais état.

«Il ne faut donc pas non plus partir en panique. Si ton ami fait un accident de voiture, vas-tu arrêter de conduire? Non. Ça fait peur, oui, mais il faut juste faire attention.»

Encore en réflexion

D’ailleurs, Pascal hésite toujours à savoir s’il remontera un jour dans un ring ou si son combat contre Dmitry Bivol, le 24 novembre, aura été son dernier.

«Présentement, je suis toujours en réflexion, a-t-il soutenu. Je suis quand même assez fier de mon combat, mais je suis très déçu du résultat. Je suis fier d’avoir démontré aux gens que je fais encore partie de l’élite.

«J’ai fait une bonne performance contre un gars qui est 10 ans plus jeune que moi. J’ai prouvé qu’il me reste encore du gaz dans le réservoir! Mais je suis en réflexion pour savoir si ça vaut vraiment la peine de continuer.»

Bute derrière Stevenson

Par ailleurs, Bute paraissait lui aussi ébranlé. 

«C’est dommage et triste. Je ne m’attendais pas à ça. Je lui souhaite de revenir en santé le plus rapidement possible. Je lui souhaite bonne chance.

«C’est un guerrier, il va se battre et il va s’en sortir, j’en suis convaincu.»