LHJMQ

CMHJ: les Québécois prêts à tout pour se tailler un poste

Publié | Mis à jour

Huit joueurs de la LHJMQ seront du camp d’Équipe Canada junior (ÉCJ) en vue du Championnat mondial en décembre prochain. Pami les invités, quatre attaquants et quatre défenseurs de la LHJMQ pourront montrer l’étendue de leur talent afin de défendre les couleurs du Canada dès décembre, à Vancouver.

Les avants Maxime Comtois, Joseph Veleno, Raphaël Lavoie et Alexis Lafrenière ainsi que les arrières Jared McIsaac, Noah Dobson, Nicolas Beaudin et Pierre-Olivier Joseph tenteront auront l’occasion de montrer l’étendue de leur talent sur la scène internationale.

De son côté, Lafrenière pourrait ainsi devenir le premier Québécois depuis Jonathan Drouin à se tailler un poste avec l’équipe à l’âge de 17 ans.

«C’est un rêve d’enfant qui se réalise, a lancé le jeune prodige en entrevue. Il va falloir que je travaille très fort si je veux participer au tournoi.»

Selon l’analyste junior Steven Finn, au moins deux joueurs du circuit Courteau enfileront le chandail de l’unifolié lors du tournoi.

«Trois des quatre attaquants ont d’excellentes chances d’être avec l’équipe, tandis que deux défenseurs ont le talent nécessaire pour ne pas être retranché», a-t-il expliqué lors du Magasine LHJMQ.

Sans détenir de laissez-passer, l’espoir des Ducks d’Anaheim Maxime Comtois figure toutefois parmi les meilleurs atouts de la formation de l’entraîneur-chef, Tim Hunter, étant donné qu'il avait contribué à la conquête de l'or l’an dernier en compagnie d’Alex Formenton, autre invité au camp cette année.

«Comtois est un joueur qui performe lorsque les enjeux sont élevés, je suis convaincu qu’il a sa place avec l’équipe», a mentionné Finn.

L’attaquant a connu une année forte en émotions, lui qui a évolué dans trois circuits lors des derniers mois et qui a marqué à chacun de ses premiers matchs avec ces équipes.

Le joueur des Voltigeurs a très hâte de montrer ce qu’il peut apporter de plus à ÉCJ.

«C’est tout aussi spécial que l’an dernier d’être invité à ce camp, a affirmé l’athlète de 19 ans. Je veux montrer l’exemple en tant que vétéran cette année. Je sais ce que ça prend pour gagner l’or, il va falloir montrer le droit chemin aux plus jeunes.»

Le choix de deuxième tour des Ducks a marqué à ses premiers matchs dans les trois circuits dans lesquels il a évolué en 2018.

Un autre Voltigeur qui peut apporter gros

Le défenseur de Drummondville et choix de premier tour des Blackhawks de Chicago au dernier repêchage Nicolas Beaudin pourrait également contribuer aux succès d’ÉCJ.

«Il est très polyvalent, il est capable de remplir toutes sortes de responsabilités sur l’unité défensive d’une formation,» a mentionné le journaliste Mikaël Lalancette.

À voir dans la vidéo ci-dessus.