Crédit : AFP

LNH

Ça ne s’améliore pas à Chicago

Publié | Mis à jour

Les Blackhawks de Chicago ont beau avoir congédié leur entraîneur-chef Joel Quenneville le 6 novembre, ils demeurent au bas du classement de l’Association de l’Ouest et rien ne laisse présager une progression.

La troupe de Jeremy Colliton a encaissé un autre revers, dimanche soir, s’inclinant 3 à 2 devant les Flames de Calgary à domicile. Depuis l’arrivée de leur nouveau pilote, les Hawks présentent un pauvre dossier de 3-8-2 et leur total de 23 points leur vaut le 13e rang de l’Ouest, devant les Blues de St. Louis et les Kings de Los Angeles.

Aussi, tous dans le vestiaire savent que des correctifs doivent être apportés rapidement.

«Plusieurs petites choses semblent inadéquates, a admis au quotidien "Chicago Tribune" le capitaine Jonathan Toews. Ce n’est pas en raison d’un manque d’effort. Ça fait partie des trucs dans lesquels nous sommes coincés actuellement. Tout s’en va dans la mauvaise direction et c’est difficile à accepter. On veut continuer à travailler, il n’y a rien d’autre à faire.»

«Peu importe les résultats, on ne peut pas les contrôler. Ce qu’on peut contrôler, c’est notre performance, donc commençons à mieux jouer et ces petits détails qui ne vont pas se règleront d’eux-mêmes», a ajouté Colliton.

Kunitz sera-t-il suspendu?

Par ailleurs, l’attaquant Chris Kunitz s’est placé dans l’embarras en frappant avec son coude le défenseur Travis Hamonic, l’atteignant à la tête. Il a écopé d’une pénalité majeure, en plus d’être chassé de la rencontre, et reste à voir s’il sera suspendu par la Ligue nationale de hockey.

Les Hawks se sont aussi retrouvés à court d’un homme pour sept minutes, ce qui n’a guère plu à leurs joueurs.

«Nous aimerions argumenter avec les arbitres pour comprendre ces décisions, mais la situation est ainsi faite, a affirmé Toews. C’est malheureux de recevoir des punitions et on préfère croire qu’il s’agit d’une autre de ces choses qui ne vont pas dans le bon sens. Il y a de la malchance, mais on doit trouver, moi compris, le moyen d’écouler les pénalités et faire mieux.»