LNH

Remontée historique des Ducks

Publié | Mis à jour

Les Ducks d’Anaheim ont réalisé la plus grande remontée de leur histoire, comblant un déficit de quatre buts pour finalement vaincre les Capitals au compte de 6 à 5, dimanche, à Washington.

En effaçant un retard de quatre filets, les Ducks ont égalé le record qu’ils avaient établi le 31 mars 2014, lorsqu’ils avaient vaincu les Jets de Winnipeg par le pointage de 5 à 4 en prolongation.

Pontus Aberg a été l’un des principaux artisans de cette victoire, inscrivant deux filets lors du troisième engagement, dont le but de la victoire. La formation de la Californie, qui tirait de l’arrière 5 à 1 avec six minutes à jouer au deuxième tiers, a ainsi signé une quatrième victoire de suite. Les champions en titre avaient pour leur part remporté leurs sept sorties précédentes.

Outre Aberg, qui a terminé le match avec trois points, Ryan Getzlaf a également bien fait. Il a marqué le premier but des siens lors du premier vingt, en plus de se faire complice de deux autres réussites des siens.

Andrew Cogliano, Rickard Rakell et Hampus Lindholm ont également participé à la remontée en faisant scintiller la lumière rouge.

Nicklas Backstrom, Chandler Stephenson, Tom Wilson, Evgeny Kuznetsov et Nic Dowd ont touché la cible dans la défaite. Braden Holtby, qui a passé le cap des 10 000 arrêts en carrière dans cette rencontre, a été mis à l’épreuve 25 fois.

À l’autre bout de la patinoire, John Gibson a été retiré de la rencontre après avoir cédé trois fois en 11 lancers. En relève, Ryan Miller a repoussé 19 des 21 rondelles dirigées vers lui.

Les Jets ouvrent les valves au bon moment

Les Jets de Winnipeg ont gâché la soirée du retrait du chandail Vic Hadfield en effaçant un retard de trois buts au dernier vingt pour éventuellement l’emporter 4 à 3 contre les Rangers de New York, dimanche, au Madison Square Garden.

La formation manitobaine a comblé un déficit de 3 à 0 grâce aux filets de Mark Scheifele, Jack Roslovic et Bryan Little. Puis, le premier d’entre eux a tranché le débat lors de la dernière échappée de la soirée. Jacob Trouba a ajouté deux aides. Malgré son filet inscrit en avantage numérique, Scheifele a conclu la partie avec un différentiel de -3, tout comme Blake Wheeler et Kyle Connor.

Connor Hellebuyck a effectué 16 arrêts.

Pour les «Blueshirts», qui s’étaient inclinés 5 à 2 devant le Canadien de Montréal la veille, Jesper Fast, Marc Staal et Chris Kreider ont touché la cible. Henrik Lundqvist a été bombardé de 42 lancers.

Plus tôt, Hadfield est devenu le 10e joueur de l’histoire des Rangers à voir son chandail retiré. Ainsi, le numéro 11 côtoie désormais les 7 et 19 portés par les partenaires de trio de l’homme aujourd’hui âgé de 78 ans, Rodrigue Gilbert et Jean Ratelle.

Hadfield a disputé 841 matchs en 13 saisons avec New York, de 1961 à 1974, totalisant 262 buts et 310 mentions d’aide pour 572 points. Capitaine du club lors de ses trois dernières campagnes dans la Grosse Pomme, il est devenu le premier compteur de 50 buts des Rangers en 1971-1972.

Autre mauvaise soirée pour Chris Kunitz et les Hawks

À Chicago, l’attaquant des Blackhawks Chris Kunitz a été chassé de la rencontre en raison d’un coup à la tête, dans une défaite de 3 à 2 des siens aux mains des Flames de Calgary.

Kunitz a pris le chemin du vestiaire après avoir frappé Travis Hamonic avec son coude pendant la deuxième période. Durant sa pénalité majeure, Elias Lindholm et Derek Ryan ont marqué dans un intervalle de 1 min 26 s pour porter le pointage à 3 à 1. Sean Monahan a été l’autre compteur des gagnants, qui ont obtenu un deuxième gain consécutif.

Mike Smith a repoussé 22 tirs.

Dylan Strome et Jonathan Toews ont enfilé l’aiguille du côté des Hawks, qui ont encaissé un cinquième échec de suite. Corey Crawford a affronté 41 tirs. L’équipe de la Ville des vents présente un pauvre dossier de 9-14-5 cette saison et se trouve au 13e rang de l’Association de l’Ouest.

L’Avalanche poursuit sa séquence

Semyon Varlamov a bloqué les 24 lancers dirigés vers lui pour procurer une victoire de 2 à 0 à l’Avalanche du Colorado face aux Red Wings, à Detroit.

Mikko Rantanen a une fois de plus été la bougie d’allumage à l’attaque, lui qui a préparé les deux buts des siens, marqués par Nathan MacKinnon et Gabriel Landeskog. Le Finlandais compte quatre buts et 16 points lors de sa séquence active de huit matchs de suite avec au moins un point.

Confronté à son ancienne équipe, le gardien québécois Jonathan Bernier a bien fait, repoussant 27 des 28 tirs qu’il a reçus.

L’Avalanche a ainsi récolté au moins un point dans un 11e match de suite. La formation montre un dossier de 9-0-2 au cours de cette séquence.