Tiger Woods

Photo : Tiger Woods Crédit : AFP

Golf

Un calendrier plus léger pour Tiger Woods en 2019?

Publié | Mis à jour

Avant-dernier parmi 18 golfeurs au Défi Hero World du circuit de la PGA en fin de semaine, le golfeur Tiger Woods ne s’attend pas à disputer l’année prochaine autant de tournois qu’en 2018.

Ayant fini loin derrière le gagnant de la compétition du week-end aux Bahamas, l’Espagnol Jon Rahm, l’ancien numéro 1 mondial en était à son 19e et dernier évènement de l’année. Certes, il s’est dit heureux de ses accomplissements, surtout qu’il est passé du 656e au 14e rang au monde. Toutefois, Woods est conscient de l’état précaire de son dos et de son âge; il célébrera son 43e anniversaire de naissance le 30 décembre.

«Je ne jouerai pas autant que cette année, a admis au site de la PGA celui ayant conclu à 19 coups de Rahm. J’en ai trop fait en 2018 et ce fut notamment parce que j’avais raté la coupe à Los Angeles pour tenter de me qualifier pour Akron [lieu de l’Invitation Bridgestone]. Qui aurait pu prédire que j’allais participer à tous ces tournois éliminatoires? Tout cela signifie beaucoup.»

«Il y en a eu trop pour ce que mon corps peut supporter et je n’étais pas préparé pour cela. Je ne m’étais pas entraîné en conséquence, donc il y aura des ajustements à réaliser, a-t-il poursuivi. On va s’asseoir après l’Australie [où il fera sous peu la promotion de la Coupe des présidents] pour éventuellement retourner au gymnase et améliorer mon corps afin d’être plus fort et gagner du poids.»

Quelques certitudes

Woods a totalisé 19 tournois à travers le monde cette année. Depuis 2006, il n’a dépassé ce total qu’une fois, soit en 2012, lorsqu’il en avait joué 22. Pour la prochaine, il a prévu à date l’Omnium Genesis (parrainé par sa fondation) et les quatre majeurs.

«Quand je suis revenu et que je me suis retrouvé en position de gagner un tournoi, je savais que je pouvais y parvenir. Maintenant, puis-je réussir sur une base régulière, semaine après semaine? C’est une histoire complètement différente», a expliqué celui qui a remporté le Championnat du circuit en septembre pour savourer son premier triomphe en cinq ans.

L’Américain a joué un coup de moins que la normale pendant le week-end.