Kareem Hunt

Photo : Kareem Hunt Crédit : AFP

NFL

Kareem Hunt avoue avoir menti

Publié | Mis à jour

Kareem Hunt, licencié vendredi par les Chiefs de Kansas City après la diffusion d'une vidéo de surveillance le montrant en train d'agresser une femme, a avoué dimanche avoir menti aux dirigeants de son ancienne équipe.

«Je ne leur ai pas dit tout ce qui s'était passé. Je n'ai aucun reproche à leur faire, je suis responsable de ma situation», a expliqué Hunt dans un entretien à la chaîne de télévision ESPN.

«Je me suis mal comporté, les Chiefs ont pris la décision qu'ils devaient prendre, mais je ne suis pas cette personne, j'ai été bien élevé par ma mère et ma grand-mère, j'ai honte», a-t-il poursuivi, avant de présenter ses excuses à son ancienne équipe et à la femme qu'il a agressée.

Hunt, 23 ans, n'a pas souhaité revenir sur le déroulement de la soirée en février qui a conduit à l'agression dans le hall d'une résidence de Cleveland où il venait juste d'emménager.

«Je rencontrais cette personne pour la première fois, il y a eu des choses qui ont été dites et qui ne m'ont pas plu, mais ce n'était pas une raison pour se comporter comme cela, je ne suis pas du genre à frapper les gens», a-t-il indiqué.

Hunt a d'abord été suspendu par la NFL après la diffusion vendredi des images de vidéosurveillance le montrant en train de bousculer une jeune femme, puis de lui donner un coup de pied, alors que des proches tentaient de le maîtriser.

Les Chiefs ont ensuite résilié son contrat avec effet immédiat.

Dans cet entretien avec ESPN, Hunt a révélé qu'il n'avait pas été interrogé par la NFL, ce qui ne manque pas de surprendre alors que la ligue assure avoir pris le problème des agressions et violences conjugales au sérieux depuis une grave crise en 2014.

La NFL a publié dans la foulée un communiqué dans lequel elle a expliqué que «son enquête allait inclure toutes les informations rendues publiques depuis vendredi et mener des discussions avec toutes les parties impliquées dans cet incident».