Boxe

État de santé d'Adonis Stevenson: Oleksandr Gvozdyk sous le choc

Publié | Mis à jour

Le nouveau champion du monde WBC des mi-lourds Oleksandr Gvozdyk affichait un large sourire alors qu’il était entouré de son équipe dimanche matin.

Il savourait encore sa victoire acquise contre Adonis Stevenson dans le ring du Centre Vidéotron. Par contre, son visage s’est assombri lorsque le représentant du «Journal de Montréal» l’a mis au courant de l’état de santé de son adversaire.

«Je suis un peu sous le choc par la nouvelle que vous venez de m’apprendre, a indiqué Gvozdyk à l’auteur de ces lignes. J’espère qu’Adonis va bien guérir de ses blessures. Je lui souhaite le meilleur pour la suite des choses.»

Dans la réaction de l’Ukrainien, on a perçu une certaine émotion de tristesse. Même si la boxe est un sport et une business, il n’y a aucun pugiliste qui veut envoyer son adversaire à l’hôpital avec de telles conséquences.

De l’essence dans le réservoir

Gvozdyk (15-0, 13 K.-O.) a expliqué qu’il avait flairé le sang dans les premiers instants du 11e round. Il savait que Stevenson était en sérieuse difficulté. Le protégé de Teddy Atlas a ouvert la machine.

«C’était la stratégie qu’on voulait appliquer. On voulait être patient et d’être capable de bien rouler avec les coups de Stevenson, a expliqué Gvozdyk qui affichait quelques ecchymoses au visage dimanche matin. Si je n’avais pas eu assez de temps pour mettre fin au combat au 11e, j’aurais attaqué le 12e avec force.»

«J’avais encore de l’essence dans le réservoir et je savais que son niveau d’énergie était de plus en plus bas.»

Il n’a pas eu besoin de se rendre jusqu’à la fin du combat pour savourer sa victoire la plus importante de sa jeune carrière.

La suite

Gvozdyk est retourné en Californie dimanche matin. Il a l’intention de prendre au moins un mois de repos. La semaine prochaine, il ira encourager son compatriote Vasyl Lomachenko à New York qui sera impliqué dans un combat d’unification.

«Je vais prendre des vacances possiblement à Hawaï, une place de rêve. Ça va me faire le plus grand bien», a souligné le nouveau champion du monde.

Pour ce qui est de son retour sur le ring, il veut avoir une rencontre avec son équipe afin d’établir des plans d’avenir.

Et si on le revoyait au Québec dans un combat d’unification contre Eleider Alvarez ou Artur Beterbiev? Il est ouvert aux propositions.