Ski et planche

Alex Harvey prend le 16e rang de la poursuite en Norvège

Sportcom

Publié | Mis à jour

Le Québécois Alex Harvey a pris le 16e rang de la poursuite de 15 kilomètres, disputée dimanche, lors de la Coupe du monde de ski de fond de Lillehammer, en Norvège.

Toutefois, le Québécois a évité le pire: une chute avec le Norvégien Martin Johnsrud Sundby.

«Sundby est tombé devant moi et j’ai failli suivre. J’ai perdu pas mal de vitesse. Je ne jouais pas le podium, mais je pensais faire mieux parce qu’à ce moment, j’étais septième ou huitième. Nous étions un gros groupe et il neigeait beaucoup, alors personne ne pouvait se sauver» a dit Harvey, 16e de l’épreuve à 5,4 secondes de la troisième place.

Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a fait savoir qu’il n’y a pas eu trop de surprises pendant la course. «Ç’a été comme je pensais. Notre groupe est remonté jusqu’à celui pour la troisième place et le rythme était assez facile. J’étais quand même confortable et c’était une meilleure journée qu’hier [samedi]. Il y avait beaucoup de Norvégiens avec moi et d’autres dans les deux groupes de tête, alors leur stratégie était de ne pas trop chasser leurs coéquipiers en avant.»

Au terme des trois courses, le pays hôte s’est imposé au classement général de ce mini-tour. Didrik Toenseth a fini premier devant ses compatriotes Sjur Roethe (+1,6 seconde) et Emil Iversen (+1 minute 3,3 secondes). Harvey, 16e, accuse un retard de 1 minute 8,7 secondes sur le grand gagnant. Les Canadiens Russell Kennedy et Andy Shields sont quant à eux 61e et 71e.

«Mon podium est le moment fort du week-end et du début de saison jusqu’à maintenant. L’an passé, à cette période de l’année, j’avais fini quatrième et deux fois sixième. J’étais souvent passé proche d’une médaille parce que j’avais plus de stabilité [dans mes performances]. Mais, je trouve ça plus gratifiant d’avoir un podium et après finir 15e, 16e ou 17e que d’être tout le temps 4e, 5e ou 6e», a ajouté le skieur de 30 ans.

Alex Harvey sera sur la ligne de départ du 30 km style libre de la Coupe du monde de Beitostolen, en Norvège, samedi prochain.

«Je vais à Beitostolen un peu dans l’inconnu parce qu’en début de saison, le sprint se passe très bien et les longues distances, c’est moyen. Je vais faire des entraînements moins intenses cette semaine, mais plus de longues sorties pour augmenter mon endurance. Ça sera un bon défi! »